•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les saveurs alléchantes du vapotage dans la mire de Santé Canada

Deux adolescents vapotent. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les saveurs qui séduisent les jeunes vapoteurs pourraient bientôt être plus compliquées à obtenir au pays. Santé Canada pourrait en effet recommander au gouvernement fédéral de limiter la vente de ces produits aromatisés comme mesure pour s'attaquer au fléau du vapotage chez les jeunes.

La mesure, tout comme la restriction de la vente en ligne et la limitation de la concentration de la nicotine, fait partie des recommandations faites à Santé Canada au terme d'une vaste consultation que l'organisme a lancée en avril pour comprendre le phénomène du vapotage qui gagne toujours en popularité chez les jeunes.

Les saveurs alléchantes sont d'ailleurs en grande partie responsables de l'attrait des jeunes pour le vapotage, selon une étude américaine déposée lors des consultations fédérales, qui se sont terminées samedi.

Aux États-Unis, le directeur du Service de santé publique parle du vapotage comme d'une épidémie. L’usage de la cigarette électronique a bondi de 12 % à 21 % entre septembre 2017 et 2018. Au Canada, la consommation de produits de vapotage par des jeunes aurait également connu une croissance importante.

Santé Canada dit n'avoir aucun échéancier pour présenter les recommandations qui seront retenues. Certains groupes de santé craignent donc que rien ne soit fait avant la prochaine rentrée scolaire.

Ce sont les élus du fédéral qui ont causé le problème avec une législation qui était inappropriée, qui était inadéquate. Avant de quitter pour la relâche estivale et les élections, ils doivent corriger la législation.

Flory Doucas, codirectrice de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac

Avec les informations de Jacaudrey Charbonneau

Santé publique

Société