•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ex-instructeur de la base militaire de Gagetown accusé d’agression sexuelle

L'écusson de la Police militaire canadienne
Un écusson de la Police militaire canadienne. Photo: Défense nationale du Canada
Radio-Canada

Un membre des réserves des Forces armées canadiennes fait face à une accusation d'agression sexuelle, relativement à un incident qui se serait produit en juillet 2018 à la base militaire de Gagetown, au Nouveau-Brunswick.

Le lieutenant Carmine Olea-Ortega, du 32e Régiment de génie de combat situé à Toronto, était instructeur à Gagetown au moment de l’incident allégué.

En vertu de la Loi sur la défense nationale, il fait face aux accusations suivantes :

- Deux chefs d’abus de subordonnés ;
- Deux chefs de conduite préjudiciable au bon ordre et à la discipline ;
- Un chef d’ivresse.

La plainte reçue par la police militaire à Gagetown a été prise en charge par le Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC), indique le ministère de la Défense nationale.

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers