•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation contre les maternelles 4 ans à New Richmond

Des manifestants tenant une banderole.
Une manifestation contre l'implantation des maternelles 4 ans a eu lieu à New Richmond. Photo: Radio-Canada / Pierre Cotton
Radio-Canada

Des éducatrices de Centres de la petite enfance (CPE) et des responsables de services de garde en milieu familial ont manifesté contre l'implantation des maternelles 4 ans, samedi, à New Richmond. Ces travailleuses affiliées à la CSN craignent les impacts négatifs des maternelles 4 ans sur les enfants et les emplois.

Les travailleuses en CPE et en milieu familial estiment être les mieux placées pour répondre aux besoins des enfants de 4 ans.

Selon elles, les écoles n’ont ni le personnel qualifié ni les locaux adéquats pour accueillir ces enfants. Plus encore, elles estiment que les enfants inscrits à la maternelle 4 ans risquent d’être plongés dans des établissements qui accueillent des élèves de la maternelle jusqu’à la deuxième année du secondaire, comme c’est le cas à New Richmond.

On a vraiment des valeurs éducatives profondes quand on fait ce métier-là et ça vient nous chercher parce que ça ne respecte pas les besoins des enfants de 4 ans, soutient Mélanie Babin, une éducatrice à l'enfance et présidente du syndicat local du CPE Pousse-pousse à New Richmond.

Des manifestants derrière leur pancarte.Les travailleurs et travailleuses en CPE et en milieu familial craignent les impacts négatifs sur les enfants et leurs emplois. Photo : Radio-Canada / Pierre Cotton

Des pertes d’emplois à prévoir?

Les membres de la CSN font valoir que les pertes d’emplois pourraient être nombreuses si les enfants de cet âge allaient tous à l’école plutôt qu’en CPE ou en milieu familial.

Le vice-président CSN Gaspésie-Les Îles, Serge St-Pierre explique que les enfants de 4 ans représentent 40 % de la clientèle de la Baie-des-Chaleurs des CPE et services de garde en milieu familial.

Perdre des revenus de 40 %, ça signifie assurément la mort de plusieurs d'entre eux.

Serge St-Pierre, vice-président de la CSN Gaspésie-Les Îles

En Gaspésie, 250 travailleurs et travailleuses en milieu de garde sont représentés par la CSN.

Pour l’instant, les parents n’ont pas l’obligation d’inscrire leur enfant aux nouvelles classes de maternelle 4 ans. Les CPE et les services de garde familiaux craignent cependant de perdre une partie importante de leur financement si l’inscription devient obligatoire.

250 nouvelles classes de maternelle 4 ans ouvriront cet automne au Québec.

D’après le reportage de Pierre Cotton

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Éducation