•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Kényan Albert Korir remporte le marathon d’Ottawa 2019

L'athlète kenyan Albert Korir.

L'athlète kenyan Albert Korir a avoué être surpris d'avoir franchi le fil d'arrivée en premier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Kényan Albert Korir a remporté le marathon d'Ottawa, dimanche, avec un temps affiché de 2 h 8 min 3 s et un rythme moyen de 3 min 3 s par kilomètre.

Le gagnant a qualifié sa victoire de grand accomplissement personnel. Il ne s’attendait pas à sortir victorieux de la course, si bien qu’il a affirmé ne pas savoir ce qu’il allait faire du prix de 30 000 dollars qu'il venait de gagner.

J’étais surpris de gagner, mais j’avais le sentiment qu’avec ma force physique, je pouvais gagner.

Albert Korir, vainqueur du marathon 2019 d'Ottawa

Le Kényan a affirmé que ses adversaires éthiopiens étaient coriaces, mais qu’il a usé de tactiques afin d’avoir le dessus sur eux. J’étais très heureux quand j’ai traversé la ligne d’arrivée, a-t-il commenté.

Un marathonien avec un drapeau du Kenya.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Kenyan Albert Korir sur la ligne d'arrivée du marathon dimanche.

Photo : Radio-Canada / Kim Vallière

L’Éthiopien Abera Kuma est arrivé en deuxième position en 2 h 8 min 14 s, suivi de son compatriote Tsedat Ayana, 39 secondes plus tard.

Le Canadien Reid Coolsaet, âgé de 39 ans, a terminé l'épreuve en 2 h 17 min 37 s. Son record personnel, qui date de 2015, est de 2 h 10 min 28 s. Celui qui a participé deux fois aux Jeux olympiques figure parmi les meilleurs marathoniens au pays.

Un coureur devant une tente.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Canadien Reid Coolsaet a expliqué que le taux d'humidité élevé avait rendu sa course plus difficile.

Photo : Radio-Canada

Le coureur canadien a estimé que l'humidité et le vent avaient compliqué la tâche des coureurs. Je me sentais bien et j'ai bien performé, mais les conditions étaient plus difficiles qu'anticipées, a-t-il dit.

Chez les femmes, les Éthiopiennes Tigist Girma et Betelhem Moges ont terminé la course en 2 h 26 min 34 s et 2 h 27 min respectivement. Elles sont suivies de leur compatriote Etaferhu Temesgen, avec un temps affiché de 2 h 28 min 44 s.

Tigist Girma tenant le drapeau éthiopien.

L'Éthiopienne Tigist Girma a fait le meilleur temps chez les femmes.

Photo : Radio-Canada

La première chez les femmes a affirmé, par la voix d'un interprète, qu'elle s'était extrêmement bien préparée pour la course et que le niveau de compétition était plus élevé à Ottawa que lors d'autres marathons.

La première Canadienne a avoir franchi le fil d'arrivée est Dayna Pidhoresky, qui a terminé la course en 2 h 37 min 19 s. Elle est suivie de quatre autres Canadiennes, qui ont toutes terminé moins de 10 min 30 s plus tard.

C'était difficile, a avoué Mme Pidhoresky. Je ne me sentais pas très bien dès le départ. Elle a considéré sa course comme une bataille et elle a aussi en partie blâmé les conditions météorologiques.

Le coup d'envoi du marathon a été lancé à 7 h dimanche, à l'angle de la rue Elgin et de l'avenue Laurier, près de l'hôtel de ville d'Ottawa. Les marathoniens ont terminé leur course le long du canal Rideau, sur la promenade Reine-Elizabeth.

Les 3500 coureurs inscrits à l'épreuve ont pu profiter d'un ciel partiellement nuageux et d'une température oscillant autour de 16 degrés Celsius pendant le marathon, qui reste le plus important au Canada. Toutefois, l'humidité et le vent ont ralenti certaines athlètes.

Les gagnants du marathon d'Ottawa se verront décerner des prix de 30 000 dollars (première position), 15 000 dollars (2e position) et 10 000 dollars (3e position), entre autres.

Carte montrant le trajet d'une course à pied à Ottawa. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La fermeture du pont des Chaudières force l'implantation de changements au trajet du marathon d'Ottawa.

Photo : Marathon d'Ottawa

Les favoris

Sept concurrents affichent des records personnels plus rapides que le record du parcours actuel, soit 2 heures 6 minutes 54 secondes. La compétition des hommes du marathon d'Ottawa, une épreuve Label d'or de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF), ne s'est toutefois pas soldée par un nouveau record.

L’Éthiopien Abera Kuma, arrivé deuxième, figurait parmi les favoris pour l’emporter chez les hommes. Il a établi un record personnel de 2 heures 5 minutes et 50 secondes à l’épreuve de Rotterdam, aux Pays-Bas, l’an dernier.

L'Éthiopien Abera Kuma pendant une course.

L'Éthiopien Abera Kuma.

Photo : Association internationale des fédérations d'athlétisme

Chez les femmes, Tirfi Tsegaye figurait parmi les favorites. Originaire d'Éthiopie, Mme Tsegaye a terminé sa course en 2 heures 19 minutes et 41 secondes en 2016. Elle a d’ailleurs récemment donné naissance à un fils, ont indiqué les organisateurs.

Les gagnants de 2018 :

Hommes : Yemane Tsegay (Éthiopie) – 2 heures 8 minutes 52 secondes
Femmes : Gelete Burka (Éthiopie) – 2 heures 22 minutes 17 secondes

Une voie du pont du Portage, qui relie Ottawa et Gatineau, a été fermée en direction sud afin d'accommoder les coureurs qui ont dû changer de parcours en raison de la fermeture de la traverse des Chaudières à la suite de la crue printanière.

D'ailleurs, nombre de rues ont été fermées au cours de la fin de semaine, tant du côté d'Ottawa que du côté de Gatineau, et le sont toujours, dimanche, en prévision du marathon.

En 2018, plus de 33 000 personnes ont participé à 6 épreuves au cours de la Fin de semaine des courses d’Ottawa, comprenant le marathon, le demi-marathon, la course de 10 km, celle de 5 km et celle de 2 km.

Avec les informations de Kim Vallière

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Marathon