•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Port de Vancouver : les négociations se poursuivent

Des chemins de fer longent le port de Vancouver et ses conteneurs assemblés sous des grues.
Le port de Vancouver Photo: Radio-Canada / Philippe Moulier
Radio-Canada

Des négociations de dernière minute se poursuivent cette fin de semaine entre l'Association britanno-colombienne des employeurs maritimes et le syndicat International Longshore and Warehouse pour éviter la grève.

Si les parties ne parviennent pas à s'entendre avant lundi matin à 7 h, le port de Vancouver pourrait alors être partiellement paralysé.

Quelque 2000 travailleurs des terminaux de conteneurs sont prêts à déclencher une grève dans le port le plus important au Canada.

Les travailleurs, dont la convention collective est échue depuis mars 2018, ont voté massivement au début du mois en faveur de ce moyen de pression. Ils s'inquiètent principalement de la perte d'emplois causée par l'automatisation.

Le port de Vancouver est la porte d'entrée et de sortie de la majeure partie du commerce avec l'Asie.

Une grève à grande échelle pourrait coûter des millions de dollars à l'économie canadienne.

Colombie-Britannique et Yukon

Économie