•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pharmaciens pourront temporairement prescrire de la méthadone en Saskatchewan

Une pharmacienne recherche un médicament parmi les nombreux produits placés sur des étagères de son magasin
Les pharmaciens pourront prescrire la méthadone et la suboxone jusqu'au 30 septembre 2019. Photo: Reuters / Regis Duvignau
Radio-Canada

Les pharmaciens de la province peuvent maintenant prescrire de la méthadone et de la suboxone.

La mesure temporaire a pour but de pallier le manque de médecins pouvant prescrire ces substances utilisées quotidiennement pour lutter contre la dépendance aux opioïdes.

Un liquide rouge qui représente 35 mg de méthadone dans un gobelet de plastique.Un dose de 35 mg de méthadone, utilisée dans le traitement de la dépendance aux opioïdes. Photo : Associated Press / Kevin D. Liles

Selon Jeana Wendel du Collège des pharmaciens de la Saskatchewan, certains médecins ont récemment perdu leurs privilèges de prescrire la méthadone et la suboxone ce qui a entraîné la pénurie.

« ¨Environ 1000 patients se sont retrouvés sans médecin pour leur prescrire les médicaments dont ils ont besoin », fait-elle remarquer.

La demande de permettre aux pharmaciens de temporairement prescrire la méthadone et la suboxone a été faite par le Collège des médecins et des chirurgiens de la Saskatchewan auprès de Santé Canada.

La province devient ainsi la première à avoir une telle exemption. Des règles strictes devront être suivies. Les pharmaciens pourront prescrire la méthadone ou la suboxone seulement à leurs patients, à la pharmacie et seulement pour la durée du traitement de la personne.

La mesure temporaire est valide jusqu’au 30 septembre 2019 et touche uniquement les patients qui ont reçu une prescription entre le 1er janvier et le 31 mars de cette année.

Saskatchewan

Crise des opioïdes