•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les combattants locaux font le spectacle au TKO48 à Gatineau

Un combattant d'arts martiaux mixtes atteint son adversaire au visage avec un coup de poing
Serge Dancos atteint son adversaire d'une solide droite Photo: Serge Cloutier / TKO MMA
Jonathan Jobin

Les combattants de l'Outaouais étaient en vedette à l'événement TKO48, vendredi soir, au Centre Robert-Guertin. Plusieurs d'entre eux n'ont pas manqué l'occasion de briller devant plus de 2500 personnes.

En vedette sur la carte principale, Isaac Blais a remporté une victoire spectaculaire sur Pierre-Olivier Bouffard par étranglement arrière, au premier round. C’était sa 2e victoire de suite dans les premières minutes d’un affrontement.

Comment tu ne veux pas te sentir bien avec un résultat comme ça dans ta ville natale? On m’avait donné une belle opportunité et j’ai livré la marchandise comme j’avais promis, a mentionné Blais après sa victoire.

« Spiderman » avait passé les deux premières minutes du duel à viser la jambe gauche de son adversaire avec de nombreux coups de pied. Il l’a ensuite atteint solidement d’une droite au menton qui l’a envoyé au sol.

Un combattant d'arts martiaux mixtes célèbre une victoireIsaac Blais célèbre sa 2e victoire dans l'organisation TKO Photo : Serge Cloutier / TKO MMA

J’ai montré un peu ce que je suis capable de faire. Il faut continuer de me suivre et vous allez voir plus de boxe, plus de coups de pieds, plus de tout.

Isaac Blais, combattant d'arts martiaux mixtes

Serge Dancos ne l’avait pas facile pour ses débuts professionnels. « Little Dragon » faisait face à un adversaire beaucoup plus expérimenté, Alexandre Gomes, qui comptait quatre combats en carrière.

Le Gatinois n’a pas été effrayé par ce défi. Il l’a emporté au 1er round en envoyant son adversaire au sol avec une solide droite. Ma séquence au premier round se poursuit et je suis très content! J’ai été un peu ébloui en l’envoyant au tapis, j’aurais dû réagir plus vite et placer mes coups. Rester plus calme. Ça va venir avec le travail, a souligné l’athlète de 21 ans après sa victoire.

Dancos a dû se sortir d’une situation difficile dans les premières secondes, quand il s’est retrouvé au plancher sous son adversaire. C’est moi qui l’ai envoyé au sol et je l’ai mal fait. C’était mon erreur et j’ai eu de petites conséquences, mais je m’en suis sorti assez vite, a mentionné Dancos qui compte retourner à l’entraînement dès ce week-end.

Nicolas Ming Pedneault a dominé son adversaire d’un bout à l’autre. Il a lui aussi forcé un arrêt de l’arbitre, au 3e round. Il a porté sa fiche à deux victoires et deux défaites.

Vincent Houle du club Évolution n’a eu aucune difficulté à ses premiers pas chez les pros. Il a profité d’un arrêt de l’arbitre, en fin de 2e round, alors que son adversaire ne se défendait plus contre ses coups de coude.

Un octogone pour les arts martiaux mixtes dans le centre d'une fouleLe gala TKO48 a eu lieu au Centre Robert-Guertin à Gatineau. Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Des défaites pour d'autres

Dans un combat local, Alex O’Neil d’Ottawa a eu le meilleur sur le Gatinois Cédric Mongeon. Il a profité de son avantage physique pour s’imposer au corps-à-corps pendant une bonne partie de l’affrontement et l’emporter par décision unanime.

Mathieu Charette a donné tout un spectacle contre Brad Sullivan. Après avoir dominé le premier round, debout, Charette s’est retrouvé en mauvaise position à plusieurs reprises au sol. Chaque fois, il s’en est sorti. Il a toutefois perdu le combat par décision unanime.

Un combattant ouvre grand les yeux pour voir son adversaire dans l'octogoneLe Gatinois Mathieu Charette lors d'un combat dans l'organisation TKO Photo : Serge Cloutier / TKO MMA

Guillaume Poulin devait bien faire après une dure défaite en septembre à Québec. Malheureusement pour lui, il s’est fait surprendre au sol rapidement au 1er round. Il a perdu par étranglement arrière face à Yan Jacolin.

Trois combats de championnat

Trois combats de championnats étaient présentés lors de TKO48. Le plus attendu pour les amateurs locaux était certainement celui entre la Québécoise Jade Masson-Wong et l’Allemande Mandy Böhm pour un premier titre féminin à 125 livres.

La Québécoise s’est fait surprendre par son adversaire au 3e round pour perdre le combat par soumission.

Mandy Böhm, qui s’est présentée à Gatineau avec l’entraîneur de Conor McGregor, John Kavanagh, a réussi à amener Masson-Wong au sol dès le début du 3e assaut avant de s’installer en position de soumission. Victime de l’étranglement arrière, la Québécoise n’a pas eu d’autre choix que d’abandonner.

Deux combattantes d'arts martiaux mixtes s'affrontent dans l'octogoneJade Masson-Wong atteint son adversaire d'une solide droite Photo : Serge Cloutier / TKO MMA

C’est d’autant plus dommage pour Masson-Wong qu’elle avait remporté les deux premiers rounds. Chaque fois, elle avait réussi à amener son opposante au sol pour lui asséner de nombreux coups en position dominante.

Je suis tellement heureuse. J’ai réussi à m’en sortir dans le 2e round. C’est un grand pas dans la bonne direction, s’est exclamée Böhm après le combat.

Chez les 135 livres, Taylor Lapilus a surpris Nate Maness au 3e round pour mettre la main sur la ceinture de champion TKO. Un solide coup de pied de Lapilus, au ventre de son adversaire, a forcé l’arbitre à mettre fin au combat.

C’est un accomplissement d’équipe. Je dis souvent on parce que je suis bien entouré. Je voulais prouver que je suis capable de finir les combats et je l’ai fait, a souligné le nouveau champion. C’était la 15e victoire de Lapilus alors que Maness a subi son premier revers professionnel.

En finale, Cyril Gane a conservé son titre des poids lourds contre le Brésilien Roggers Sousa. Il a remporté une spectaculaire victoire par arrêt de l'arbitre au premier round. Fort courageux, son adversaire n’a rien pu faire face à l’avalanche de coups du Français.

C’est incroyable un mec qui ne veut pas tomber. Ça a frappé fort, c’était la stratégie. C’est finalement rentré, a réagi Gane.

TKO a déjà annoncé son intention de présenter un autre gala à Gatineau en mars 2020.

Ottawa-Gatineau

Arts martiaux