•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident sur Charest : des travailleurs encore sous le choc

Une trentaine de pompiers ont été dépêchés sur les lieux du drame. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une cellule de crise a été mise en place afin de venir en aide aux utilisateurs de l'espace de travail partagé La Station, à Québec, deux jours après qu'un VUS a fracassé la façade de verre de l'immeuble qu'ils occupent.

Les entrepreneurs et les travailleurs autonomes qui étaient sur place lorsque l’accident est survenu sont toujours secoués. C’est le cas de Catherine Plasse-Ferland.

« On se rappelle le bruit de l'impact. On se rappelle ce qu'on a vu, donc, c'est sûr que tout ce qui est gyrophares, bruit sourd, et gens couchés sur le sol, ça amène une certaine sensibilité. On s'est fait dire que c'est normal, que ça va s'estomper avec le temps », raconte-t-elle.

La jeune entrepreneure et les autres membres de La Station peuvent désormais compter sur du soutien psychologique. La cellule de crise leur offre également l’opportunité de partager ce qu’ils ont vécu au cours des derniers jours.

« On va avoir besoin de se voir. On a le goût d'être ensemble, parce que là, on peut juste se partager les événements entre nous. On a vécu ça, et ça nous fait du bien d'être ensemble », explique Jean Morissette, qui a aidé à mettre la cellule sur pied.

Déjà qu'on soit ensemble ce matin et qu'on puisse échanger, ça fait du bien, ça réchauffe les coeurs.

Jean Morissette, entrepreneur et membre de La Station

Pertes financières

Au-delà de l’aide psychologique, des utilisateurs de l’espace de travail partagé auront besoin d’un soutien économique. Certains ont vu leur ordinateur et leurs projets partir en fumée.

« On va coordonner ensemble une campagne pour aider ces travailleurs-là qui présentement ont tout perdu et pour qui c'est impossible de travailler. Ils ont perdu leur gagne-pain. On a hâte de mettre ça en place », confie Jean Morissette.

À l’instar de plusieurs de ses collègues, l’entrepreneur s’estime chanceux d’être toujours en vie. Tout le monde le répète : c'est un pratiquement un miracle qu'il n'y ait pas eu de mort.

Douze personnes ont tout de même été blessées dans l’accident, dont trois grièvement. Parmi ces dernières, deux sont toujours hospitalisées.

Québec

Accident de la route