•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trans Mountain : l'Alberta a bon espoir de reprendre les travaux

Le Canada a produit environ 3,6 millions de barils de pétrole par jour en 2016. 800 000 barils sont restés au pays, selon l'Office national de l'énergie.

L'industrie pétrolière en Alberta a bon espoir que le projet d'agrandissement du pipeline Trans Mountain obtiendra le feu vert du fédéral en juin.

Photo : iStock

Charlotte Dumoulin

Pour l'industrie pétrolière, la décision de la Cour d'appel de la Colombie-Britannique, vendredi, est une première bataille gagnée. Toutefois, la guerre ne semble pas encore près d'être terminée.

Selon le tribunal, la Colombie-Britannique n'a pas l'autorité de mettre en place une loi pour contrôler le transport de pétrole.

« Le temps où on pouvait faire obstruction au projet de pipeline Trans Mountain est maintenant terminé », a déclaré dans un communiqué le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney.

D'après Chris Bloomer, le président de l'Association canadienne des pipelines d'énergie, c’était la bonne décision à prendre pour les Albertains et les Canadiens. Il a par ailleurs agi en tant qu’intervenant lors des audiences pour défendre le point de vue de l’industrie devant la Cour d’appel de la Colombie-Britannique.

Carte montrant le tracé entre Edmonton et Burnaby

Tracé du projet d'expansion de l'oléoduc TransMountain

Photo : Radio-Canada

M. Bloomer dit que la nouvelle affirme clairement que le projet d’agrandissement de Trans Mountain est de juridiction fédérale.

Pour des travailleurs de l’industrie, il n’est pas encore temps de pousser un soupir de soulagement.

« Ce n'est pas une victoire, le pipeline [Trans Mountain] n’est pas encore en train d'être construit », rappelle toutefois Pascal St Onge, un travailleur du secteur pétrolier. Il indique que, actuellement, l’Alberta perd beaucoup de revenus faute d’infrastructures pour désenclaver son pétrole.

Appel en Cour suprême du Canada

Même si la Colombie-Britannique a déjà annoncé qu’elle fera appel de la décision, l’industrie pétrolière demeure optimiste. D’après elle, les travaux entourant le pipeline Trans Mountain obtiendront le feu vert en juin prochain.

« Les juges de la Cour d’appel étaient unanimes. Ce sera donc difficile à renverser. On verra », conclut Chris Bloomer.

Alberta

Industrie pétrolière