•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un bébé hibou sauvé grâce à un panier en osier

Une petite chouette au sol
L'oisillon a été exposé aux prédateurs pendant la journée. Photo: Wildlife Haven / Facebook
Radio-Canada

Des sauveteurs du centre de réadaptation Wildlife Heaven ont remplacé le nid endommagé de Grands-ducs d'Amérique par un panier en osier, après que leurs petits furent tombés de l'arbre où ils nichaient.

Un trou était visible à même le nid, selon les observations de la coordinatrice aux soins animaliers, Tiffany Liu. Cela expliquerait la chute des deux oisillons, mais un seul a survécu.

Ce sont des habitants de Headingley qui ont alerté le centre de réhabilitation Wildlife Haven au printemps, après avoir vu le petit hibou par terre dans leur jardin.

Les parents essayaient tant bien que mal de sauver leur petit avant que Tiffany Liu intervienne. Comme les hiboux sont des animaux nocturnes, ils ont dû laisser l’oisillon seul, à portée des prédateurs, durant la journée.

Rien qu’à son duvet, on voit qu’il a besoin d’être dans un nid; il doit être près de sa mère, a raconté Tiffany Liu à l’animatrice d'Information Radio à CBC, Marcy Markusa, vendredi.

Le groupe de sauveteurs a aménagé un nouveau nid, à partir d’un panier en osier rempli de feuilles et de petites branches d’arbres, et y a installé l’oisillon.

Un arboriculteur qui vit dans le quartier l’a placé dans un arbre, dans une cour un peu plus loin, en espérant que les parents qui avaient assisté à la scène de sauvetage viendraient s’y nicher.

Une chouette niche dans un panier accroché à un arbre.Les hiboux adultes ont rejoint le nouveau nid rapidement pour retrouver leur petit. Photo : Wildlife Haven/Facebook

La mère est venue droit dessus et, le lendemain matin, elle y était toujours. Elle a adopté le nid pour pouvoir garder son petit au chaud, s'est réjouie Tiffany Liu.

Depuis, le bébé hibou a bien grandi. La coordinatrice du sauvetage reçoit des nouvelles de l'oiseau régulièrement par les gens du quartier.

Elle a ajouté que ce cas pourrait inspirer les personnes qui voient des oisillons par terre ou des animaux en détresse. Elle leur suggère de ne pas intervenir directement, mais d’appeler le centre de réadaptation pour attendre ses instructions.

Manitoba

Animaux