•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Tracadie est poursuivi en diffamation

Le maire de Tracadie, Denis Losier, le 24 février 2019.
Denis Losier, maire de Tracadie, au Nouveau-Brunswick Photo: Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes
Radio-Canada

Un producteur de spectacles intente une poursuite au civil contre le maire de la Municipalité régionale de Tracadie, au Nouveau-Brunswick, en l'accusant de diffamation dans une affaire de contrat.

Embou Productions, de Shediac, a déposé les documents de sa poursuite à la Cour du Banc de la Reine à Bathurst le 8 mai.

L’entreprise accuse Denis Losier d’avoir agi à titre personnel et non en tant que maire en tentant d’intervenir dans des contrats signés et oraux conclus entre la Municipalité et Embou, et ce, soutient-elle, à l’encontre de décisions prises par le conseil municipal.

La poursuite porte particulièrement sur un contrat signé en 2016 et dont une clause stipulait qu’Embou devait remettre à la Municipalité 50 billets réguliers ou 25 billets VIP de commandite par spectacle. La clause a été résiliée par les deux parties en janvier 2018, selon la poursuite.

Selon Embou, Denis Losier voulait annuler le contrat en février 2018 à cause d’un conflit au sujet des dates de présentation de spectacles. Le conseil municipal a refusé, et Denis Losier a accusé des conseillers d’être en conflit d’intérêts et d’être influencés par les billets gratuits, peut-on lire dans les documents de la poursuite.

La poursuite reproche à Denis Losier d’avoir porté plainte à la Gendarmerie royale du Canada et d’avoir rendu publique cette décision. La plainte a été retirée une semaine plus tard, précise-t-elle.

Embou accuse Denis Losier d’avoir agi de mauvaise foi pour des raisons qui ne relevaient pas de ses fonctions de maire. L’entreprise soutient notamment qu’il savait que les billets étaient remis à la Municipalité et non aux conseillers municipaux.

La poursuite l’accuse aussi d’avoir porté plainte à la police dans le seul but de nuire à Embou et aux conseillers de la Municipalité régionale de Tracadie.

Embou l’accuse également d’avoir communiqué de fausses informations contre elle et des conseillers pour nuire à ces derniers ou se venger des décisions du conseil municipal sur les contrats.

Les actions de M. Losier ont causé des pertes irrécupérables à l’entreprise, ajoute la poursuite qui réclame un dédommagement qu'il reste à déterminer.

Pas de commentaire de part et d’autre

Denis Losier dit avoir reçu les documents de la poursuite mardi. Il s’attend à ce que le conseil municipal tienne un vote lundi prochain pour savoir si la Municipalité va se charger de sa défense ou s’il devra se défendre lui-même.

M. Losier préfère ne pas faire de commentaires sur la poursuite entre-temps afin d’éviter de nuire à la suite des procédures.

Embou Production est représentée dans cette affaire par le cabinet Gauthier Mallet à Shippagan. Ce dernier ne fait aucun commentaire non plus.

Nouveau-Brunswick

Procès et poursuites