•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus inquiets pour Saint-Édouard-de-Maskinongé

Une femme prend une photo devant l'entrée d'un zoo

Des agents de la SPCA de Montréal et de la Humane Society International (HSI) procèdent à l'inventaire des animaux qui seront saisis au Zoo de Saint-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Pierre Germain

Radio-Canada

Les élus de la région se sont réunis pour discuter de la situation au zoo. Ils ont ensuite publié un communiqué intitulé « Il faut soutenir Saint-Édouard-de-Maskinongé ».

La députée de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, le député de Maskinongé, Simon Allaire, le préfet de la MRC de Maskinongé, Robert Lalonde et le maire de la Municipalité, Réal Normandin ont discuté de la crise qui secoue le Zoo de Saint-Édouard.

Le propriétaire Normand Trahan est accusé de cruauté et de négligence envers les animaux. La SPCA de Montréal est sur le site depuis le début de la semaine pour amasser des preuves et procéder au déménagement de certains animaux.

Robert Lalonde aimerait qu’il y ait une possibilité de relance de cette entreprise qui est étroitement liée au développement de la municipalité depuis 1957, a-t-il indiqué.

À la MRC, nous sommes pour le maintien des animaux au Zoo de Saint-Édouard, dans des conditions adéquates, bien entendu.

Robert Lalonde, le préfet de la MRC de Maskinongé

Les élus sont conscients qu’ils ne peuvent pas interférer avec le processus judiciaire ou intervenir sur un terrain privé.

Ils ont donc plutôt convenus de travailler sur la vitalité de la municipalité dans son ensemble, peut-on lire dans le communiqué.

Le maire Réal Normandin rappelle que sa municipalité a vécu plusieurs coups durs récemment, dont la fermeture d’Excelbois, du Groupement forestier Maskinongé-Lanaudière, du Café Édouard et l’incendie à l’entreprise Casaubon et frères.

Mauricie et Centre du Québec

Économie