•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samuel Girard et Kasandra Bradette accrochent leurs patins

Les patineurs ont annoncé leur retraite avec beaucoup d'émotion. Photo: Radio-Canada / Priscilla Plamondon-Lalancette
Priscilla Plamondon-Lalancette
Mélyssa Gagnon

Les athlètes olympiques Samuel Girard et Kasandra Bradette tirent leur révérence. Le couple originaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean a annoncé vendredi qu'il prenait sa retraite de la compétition.

Famille, amis, élus, représentants de Patinage de vitesse Canada et de la Fédération de patinage de vitesse du Québec étaient réunis à l'occasion du point de presse convoqué par les athlètes à Chicoutimi.

Le double médaillé olympique accroche ses patins à 22 ans. Samuel Girard avait créé la surprise en remportant l'or au 1000 mètres en patinage de vitesse courte piste à Pyeongchang. Il avait également décroché le bronze au relais masculin 5000 mètres en 2018.

Samuel Girard et Charles Hamelin.Samuel Girard et Charles Hamelin Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Le jeune homme au début de carrière prodigieux en était à ses premiers Jeux olympiques. Il était vu comme le prochain Charles Hamelin.

Samuel Girard et Kasandra Bradette en conférence de presse. Samuel Girard et Kasandra Bradette veulent poursuivre leurs études et s'installer au Saguenay. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon-Lalancette

Sa coéquipière originaire de Saint-Félicien se retire pour sa part du circuit à 29 ans. Kasandra Bradette avait également réalisé son rêve olympique aux derniers Jeux d'hiver en participant au relais féminin 3000 mètres. L'équipe canadienne avait toutefois été disqualifiée.

Le relais canadien en courte pisteValérie Maltais, Marianne St-Gelais, Jamie McDonald, Kim Boutin et Kasandra Bradette ne comprennent pas la décision ayant mené à leur disqualification. (Photo: AP Photo/Morry Gash) Photo : Radio-Canada

L'athlète a eu une carrière en dents de scie en raison d'une spondylose dégénérative et de blessures à l'entraînement.

Samuel Girard devant la classeSamuel Girard est rentré au bercail après les Olympiques pour parler de son expérience avec les jeunes de son ancienne école primaire. Sa copine Kasandra l'accompagnait. Photo : Radio-Canada

Le couple qui s'entraînait à Montréal entend maintenant s'installer dans le village natal de Samuel Girard à Ferland-et-Boilleau, au Saguenay.

Réactions de l'équipe canadienne

Le mentor de Samuel Girard, Charles Hamelin, n'est pas surpris de cette annonce. Il a discuté à plusieurs reprises avec son ami de sa vision d'avenir au cours de la dernière année. Il estime que l'équipe canadienne vient de perdre son leader.

Charles Hamelin dans un arénaCharles Hamelin a réagi à l'annonce de la retraite de son ami et coéquipier Samuel Girard. Photo : Radio-Canada

De ne plus avoir ce gars-là avec nous chaque jour pour nous pousser, ça va être une grosse perte.

Charles Hamelin, patineur de vitesse

C'est un gros morceau qui va manquer à l'équipe parce que Sam, sans aucun doute, est le meilleur patineur depuis Pyeongchang. C'est lui qui amenait l'équipe à de plus hauts niveaux, explique-t-il.

L'entraîneur de l'équipe canadienne masculine de patinage courte piste, Éric Bédard, confirme que Samuel Girard ne sera pas facile à remplacer. Il vient de perdre son meilleur atout.

Kasandra Bradette et Samuel GirardKasandra Bradette et Samuel Girard Photo : Radio-Canada

On parle du champion olympique il n'y a pas plus tard qu'un an et demi. C'est un gars qui est sur les podiums à toutes les compétitions.

Éric Bédard, entraîneur
Éric Bédard dans un arénaÉric Bédard est devenu entraîneur de l'équipe canadienne masculine de patinage de vitesse courte piste en août 2018. Photo : Radio-Canada

Même si l'entraîneur est conscient qu'il s'agit d'une décision mûrement réfléchie, puisque l'athlète de Ferland-et-Boilleau a besoin de temps pour lui, il ne cache pas espérer un retour à la compétition.

Il est arrivé très tôt dans le circuit de la coupe du monde à 17-18 ans. Il a été régulier comme une horloge au niveau junior, au niveau sénior, aux olympiques. Oui, il a 22 ans. Oui, il a besoin de se ressourcer, de retourner à la maison. Mais la beauté de la chose, c'est qu'il pourrait revenir dans un avenir rapproché en considérant son âge et ses qualités athlétiques. C'est sûr que c'est un des grands. Malheureusement, j'aurais aimé ça voir sa carrière encore un peu plus loin. Il se retire avec deux médailles olympiques. Il a une possibilité de devenir un des plus grands patineurs courte piste s'il voulait continuer encore deux cycles olympiques. Mais à 22 ans, je ne peux même pas dire s'il était à son apogée. Moi j'ai un doute. Je pense qu'il avait encore de la place, énormément de place, à s'améliorer, a réagi Éric Bédard.

Une décision récente

En conférence de presse, le couple a expliqué qu’il souhaite passer à autre chose, poursuivre ses études et s’installer dans la municipalité d’origine de Samuel Girard, Ferland-et-Boilleau. Kasandra Bradette veut étudier en orthophonie. Samuel, qui a travaillé pendant quelques mois aux côtés de son beau-père, Dany Bradette, ira pour sa part étudier en charpenterie menuiserie.

La décision a été prise récemment.

Ça s’est fait un peu à la dernière minute, a déclaré Samuel Girard, qui a admis avoir dû s’acheter des vêtements neufs pour la conférence de presse.

Les sportifs ont remercié les clubs de patinage de vitesse de Chicoutimi et de Saint-Félicien, qui les ont vus naître et qui les ont propulsés à l'avant-scène.

Avec beaucoup d’émotion, les athlètes ont aussi remercié leurs familles et leurs commanditaires.

Samuel Girard et Kasandra Bradette Le couple veut prendre le temps de visiter les clubs de patinage de vitesse de la province et transmettre son expérience à la relève. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon-Lalancette

« J’ai encore la passion, ça c’est sûr », a déclaré Kasandra Bradette, qui souhaite toutefois passer à autre chose.

C’est le temps de quitter le sport et je quitte la tête haute. J’étais sur le pilote automatique. C’est le [moment] de prendre le temps, de vivre avec ma famille et de réaliser des projets.

Kasandra Bradette

Pas de retour prévu

Il faut arrêter de voir les 22 ans et la lignée de médailles [...]. J'ai atteint ce que je voulais atteindre, a fait valoir Samuel Girard, qui n’envisage pas un retour au patin.

J’ai plein d’autres passions dans la vie à part le patin. Je ne vis pas que pour le patin.

Samuel Girard

Le couple a longtemps voulu faire profiter de son expérience aux clubs de patinage de vitesse du Québec, mais ne trouvait pas le temps de le faire. Samuel Girard et Kasandra Bradette entendent donc faire la tournée des régions et rencontrer la relève.

Même si on est champions olympiques, on est accessibles et on est capables d’en redonner. Je trouve qu’on n’en fait pas assez pour assurer la relève. Maintenant, on va rattraper le temps perdu et redonner aux clubs, assure le jeune retraité de 22 ans.

Saguenay–Lac-St-Jean

Patinage de vitesse