•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les plus anciens fossiles de champignons découverts dans l'Arctique canadien

Un spécimen Ourasphaira giraldae.

Un spécimen Ourasphaira giraldae

Photo : Université de Liège

Radio-Canada

Plusieurs fossiles de champignons microscopiques datant de 900 à 1000 millions d'années ont été mis au jour par une équipe internationale de scientifiques dans les Territoires du Nord-Ouest au Canada.

Cette découverte repousse, selon les chercheurs, l’apparition des champignons sur Terre d’un demi-milliard d’années puisque les plus anciens connus à ce jour dataient de 400 à 450 millions d’années pendant la période de l’ordovicien.

Les spécimens découverts sont des microfossiles à paroi organique Ourasphaira giraldae. Ils étaient piégés dans de la boue solidifiée des schistes estuariens de la Formation Grassy Bay, au sud de l’île Victoria, ce qui a empêché l'oxygène de s'infiltrer et de les décomposer.

Les schistes estuariens de la formation Grassy Bay.

La formation Grassy Bay est située dans les Territoires du Nord-Ouest.

Photo : Commission géologique du Canada/Robert H Rainbird

En raison de leur état exceptionnel de conservation, les organismes possédaient toujours la morphologie caractéristique des champignons et portaient encore des traces de chitine, une substance qui compose leur paroi cellulaire.

Les champignons sont des composants essentiels des écosystèmes actuels et sont parmi les premières formes de vie à coloniser les continents.

Corentin Loron, Université de Liège

Le fait qu’Ourasphaira giraldae ait été conservé dans les schistes argileux estuariens peu profonds laisse à penser que ce champignon pourrait avoir vécu dans un milieu estuarien. Il aurait pu être transporté dans ce milieu à partir de niches terrestres ou marines.

De nos jours, les champignons sont surtout terrestres, bien que certaines formes marines existent.

La colonisation ultérieure des milieux terrestres par les champignons pourrait avoir précédé et favorisé la colonisation des terres par les plantes par des symbioses et par le traitement du sol, ce qui aurait fourni des niches écologiques, estiment les auteurs de ces travaux publiés dans la revue Nature (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Le saviez-vous?

Environ 100 000 espèces de Fungi, appelées communément champignons, ont été décrites à ce jour. Il y en aurait toutefois de 0,8 à 5 millions sur la Terre.

De plus, l’existence de ces organismes à ce moment de l’évolution géologique de notre planète recule aussi les origines des opisthocontes, ce groupe couronne eucaryote qui comprend également des animaux.

Cette découverte, à laquelle a participé la paléobiologiste Elizabeth C. Turner de l’Université Laurentienne en Ontario, laisse à penser que d’autres champignons et eucaryotes anciens seront mis au jour dans les prochaines années et permettront de mieux comprendre l'évolution de la biosphère terrestre ancienne.

Biologie

Science