•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 5 ans, bébé Victoria était enlevée

La jeune Mélizanne Bergeron a vécu le plus beau moment de sa vie hier lorsqu’elle et ses amis ont retrouvé Victoria, le bébé kidnappé à Trois Rivières.
Quelques heures après retrouvé leur petite fille, les parents de Victoria ont publié cette photo sur Facebook. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Ça faisait moins de 24 h que la petite Victoria était née lorsqu'elle a été kidnappée par une femme qui se faisait passer pour une infirmière à l'hôpital Sainte-Marie à Trois-Rivières, il y a maintenant cinq ans. L'histoire a ému et horrifié des gens de partout au Canada.

La prétendue infirmière s'est présentée dans la chambre de la nouvelle maman en invoquant un quelconque prétexte, avant de quitter les lieux quelques instants plus tard à bord d'une voiture, avec le bébé enveloppé dans une couverture.

Rapidement, la nouvelle de l'enlèvement du poupon s’est propagée sur les réseaux sociaux.

Un groupe d’amies a vu l’alerte Amber sur Facebook et reconnu la femme. Quelques heures plus tard, Victoria retournait dans les bras de ses parents.

Les parents de la petite VictoriaLes parents de Victoria, en entrevue à Radio-Canada le lendemain de l'enlèvement et du retour de leur petite fille. Photo : Radio-Canada

Les images du policier ramenant le bébé naissant à l’hôpital a ému de nombreux citoyens.

La petite Victoria retrouvée à la suite de son enlèvement à Trois-Rivières en 2014.Le lieutenant Roland Brouillette, de la police de Trois-Rivières, est celui qui a ramené le bébé à ses parents à l'hôpital. Photo : Radio-Canada

Le 26 mai 2014, la force des réseaux sociaux a permis d’éviter le pire.

Interpellé par cet enlèvement spectaculaire dans un département d'obstétrique, le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, a ensuite demandé aux directions d'hôpitaux de la province de revoir leurs procédures de sécurité.

Le centre hospitalier de Trois-Rivières s'est d’ailleurs doté de bracelets électroniques pour les nouveau-nés à la suite de cet enlèvement.

Deux ans de prison pour la kidnappeuse

Valérie Poulin Collins, alors âgée de 21 ans, a été accusée de l’enlèvement de la petite fille.

Elle a plaidé coupable en octobre 2014 et écopé de deux ans d’emprisonnement.

La jeune femme a été libérée sous conditions en septembre 2015.

Elle devait notamment suivre une thérapie de Trois-Rivières pour des problèmes de consommation de médicaments. Par la suite, Valérie Poulin Collins a aussi été contrainte de consulter un psychologue.

Mauricie et Centre du Québec

Enlèvement