•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ancienne prostituée se raconte « pour aider au moins une personne »

Gros plan du visage de Valécia Pépin qui regarde à l'extérieur du champ de la caméra.
L'auteure Valécia Pépin présente sa pièce « Illusion » au théâtre de La Cité francophone, à Edmonton. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Après une mise en lecture en janvier 2018, l'auteure Valécia Pépin nous replonge dans l'univers de sa pièce Illusion. Dans une formule laboratoire, présentée samedi au théâtre de La Cité francophone d'Edmonton, elle nous entraîne dans le monde de la prostitution dans lequel elle a vécu pendant quelques années.

Après la lecture de son texte, dans la série À voix haute, de l’UniThéâtre, l’auteure a discuté avec certains spectateurs.

Les gens en voulaient plus, ils avaient l’impression que j’avais juste effleuré le sujet. Avec cette version, je vais plus loin et je me suis ouverte beaucoup plus.

Et elle le fait. Dans cette formule laboratoire à mi-chemin entre une lecture à voix haute et une pièce classique, elle nous ouvre une porte vers son jardin secret qui n’est pas toujours enchanté. Au fil de la pièce, on apprend qu’elle a été vendue par l’un de ses proxénètes et violée par un client.

Si Valécia Pépin fait le choix conscient de tout révéler dans cette version d’Illusion, c’est un peu à des fins thérapeutiques, mais surtout pour sensibiliser les gens.

Valécia Pépin espère que sa pièce « Illusion » éclairera les gens au sujet de la prostitution.

J'ai toujours été persuadée que mon histoire allait aider au moins une personne.

Durant cette période de sa vie, l'auteure n'est jamais allée voir la police. Cette pièce est, selon elle, une façon de dénoncer ses proxénètes et de déstabiliser leur entreprise.

Sa principale crainte est d’être incomprise. Son plus grand défi est de trouver les mots universels pour exprimer toutes les émotions liées à ce sujet tabou.

Et la peur d'être jugée?

On ne se le cachera pas, des écrits révélateurs sur un sujet aussi tabou que la prostitution peuvent causer une onde de choc dans une petite communauté. L’auteure n’a pourtant pas peur d'être jugée.

Je sais qui je suis, je sais ce que j’ai accompli dans ma vie. Je suis correcte avec ça. Si les gens me jugent, c’est qu’ils n’ont pas compris et que j’ai mal fait ma job.

Valécia Pépin

Valécia aimerait que sa pièce voyage, qu’elle se rende jusqu'aux oreilles des gens. Son souhait le plus cher serait de rejoindre les jeunes. Je veux faire une différence et ce n’est pas en intervenant auprès des gens de ce milieu que je vais y arriver. C’est en en parlant avec les jeunes directement, en leur faisant comprendre que ce monde-là est plus près d’eux qu’ils ne le pensent.

La pièce Illusion est présentée le samedi 25 mai, à 19 h 30, au théâtre de La Cité francophone, à Edmonton.

ENTREVUE INTÉGRALE | Valécia Pépin témoigne de son passé de prostituée.

Alberta

Théâtre