•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme condamné à 21 mois de prison après un accident mortel en véhicule tout-terrain

Gros plan sur le visage souriant de Drew Rossen.

Drew Rossen est mort sur le lieu de l’accident le 10 juin 2017.

Photo : Fournie par Susanna Rossen

Radio-Canada

Kade Daelick a été condamné à 21 mois de prison après avoir plaidé coupable, jeudi, à des accusations relatives à la mort d'un hommes de 19 ans dans un accident de véhicule tout-terrain (VTT), en 2017, à Lanigan, au sud-est de Saskatoon.

L'accusé de 20 ans a aussi été condamné à 24 mois de probation durant lesquels il aura à faire des travaux communautaires, dont des présentations pour sensibiliser le public sur l’usage sécuritaire des VTT.

En mars 2018, Kade Daelick a été accusé de conduite dangereuse ayant causé la mort et de conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool ayant causé la mort.

Le 10 juin 2017, vers 21 heures, pendant une fête pour célébrer la fin des études secondaires, Kade Daelick et Drew Rossen ont décidé de faire une promenade en VTT.

Les deux hommes ne portaient pas de casque. Leur ceinture de sécurité n'était pas attachée. Kade Daelick avait même déjoué le dispositif de sécurité en bouclant la ceinture derrière son dos, a révélé l’enquête de la Gendarmerie royale du Canada.

Selon le procureur de la couronne, Cory Bliss, la vitesse a aussi été citée comme l'une des causes de l'accident.

Des témoins ont raconté avoir vu le VTT basculer. Il a fait plusieurs tonneaux avant de s’arrêter.

Kade Daelick a été blessé à la tête. Drew Rossen est mort sur le coup.

La famille de la victime a pris la parole durant l’audience à la Cour du Banc de la Reine à Saskatoon.

« J’étais choqué et horrifié. J’ai ressenti de la peine aussi pour Kade. Sa vie a immédiatement changé après l’événement », a dit son frère.

Une amie de Drew Rossen a eu des mots très durs pour le coupable.

Dans une déclaration écrite, elle reproche au condamné de « n’avoir pas pris la responsabilité de l’accident immédiatement après, ce qui a causé un stress quotidien pour la famille » de la victime.

« On doit prendre la responsabilité de ses actes pour permettre au processus de guérison de suivre son cours tant pour la famille de la victime que pour celle de l’accusé », a-t-elle déclaré.

L’avocat de la défense a proposé que Kade Daelick purge sa peine dans un programme de traitement pour les personnes qui ont conduit avec des facultés affaiblies.

Avec les informations de Guy Quenneville, CBC

Saskatchewan

Accident de la route