•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cure de rajeunissement au Village québécois d'Antan de Drummondville

1,1 million de dollars seront investis au Village québécois d'Antan.

Les gouvernements provincial et fédéral et la Ville de Drummondville octroient des subventions totalisant 1,1 million de dollars au Village québécois d'Antan.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

Trente-trois maisons du Village québécois d'Antan subiront une cure de rajeunissement au cours des prochains mois grâce à des subventions totales de 1,1 million de dollars.

C'est la ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, qui en a fait l'annonce vendredi matin. Les gouvernements du Canada, du Québec et la Ville de Drummondville contribuent à parts égales au projet de mise à niveau de ces maisons.

La réalité, c'est qu'il y a une détérioration des bâtiments. Il faut s'assurer de protéger le patrimoine, affirme Mélanie Joly.

L'organisme réclame depuis un bon moment cette aide pour effectuer des travaux dits urgents. On avait déjà la Ville de Drummondville, qui est avec nous sans condition. Mais d'avoir les deux autres paliers qui reconnaissent la valeur patrimoniale, économique et touristique du village, c'est important pour nous. Ça nous permet d'avoir confiance pour le reste des travaux et de nous concentrer sur le développement de l'offre. On a des projets d'envergure qui sont en ébullition, explique le directeur général du Village québécois d'Antan, Guy Belhumeur.

Le Village québécois d'antan attire chaque année plus de 200 000 visiteurs, qui peuvent se replonger dans un décor du 19e siècle à travers 70 bâtiments. Plus de 260 personnes y travaillent.

Estrie

Histoire