•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nick Suzuki fait tourner bien des têtes au tournoi de la Coupe Memorial

Nick Suzuki.

Nick Suzuki

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Marc Babin

Les champions de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Huskies de Rouyn-Noranda, et les champions de la Ligue de l'Ontario, le Storm de Guelph, s'affronteront vendredi soir en demi-finale de la Coupe Memorial, à Halifax.

Les entraîneurs et les joueurs des Huskies surveilleront de près l’attaquant Nick Suzuki, du Storm. Il est actuellement le troisième marqueur du tournoi, avec cinq points en trois matchs, dont trois buts. Et sa performance lors des séries éliminatoires de la ligue ontarienne a montré à quel point il peut être dominant. L’espoir des Canadiens de Montréal a obtenu 42 points en 24 matchs et a été nommé le joueur le plus utile à son équipe en séries éliminatoires.

Un joueur dangereux

C’est un joueur qui est très très habile, un bon patineur, il a une vision incroyable, des mains super agiles, et c’est un très très bon passeur dans des espaces restreints. Il trouve toujours la façon de donner la rondelle au joueur qui est découvert et il est très dangereux quand il dégaine aussi, indique l’entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda, Mario Pouliot. C’est assurément un joueur de grand talent, et c’est plaisant de voir ça, même si on est des adversaires.

Mario Pouliot répond aux questions des journalistes, dans le cadre du tournoi de la Coupe Memorial à Halifax.

L'entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda, Mario Pouliot, a été impressionné par les habiletés de Nick Suzuki.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Le gardien des Huskies, Samuel Harvey, reconnaît aussi le talent de l’attaquant vedette du Storm. Pouvoir jouer contre lui, de pouvoir l’affronter, c’est vraiment quelque chose. C’est un beau défi pour nous autres, dit-il. Le Storm de Guelph a infligé à Rouyn-Noranda sa seule défaite du tournoi.

Mooseheads

Les Mooseheads d’Halifax ont vaincu Guelph en ronde préliminaire du tournoi, par la marque de 4 à 2. Ils pourraient rencontrer le Storm en finale dimanche soir. L’attaquant Arnaud Durandeau n’a vu jouer Nick Suzuki en personne qu’une fois, mais il s’en est fait rapidement une opinion. C’est un bon joueur, puis il faut faire attention quand il est sur la glace. Il est bon dans tout, c’est ce qui fait de lui un si bon joueur, dit-il.

Arnaud Durandeau, des Mooseheads d'Halifax, répond aux questions des journalistes à la Coupe Memorial.

L'attaquant Arnaud Durandeau, des Mooseheads d'Halifax, dit qu'il faut toujours être prudent quand Nick Suzuki est sur la glace.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Mais l’entraîneur-chef des Mooseheads, Éric Veilleux, précise que dans le contexte d’un tournoi comme celui de la Coupe Memorial, il ne peut pas accorder une importance démesurée aux joueurs talentueux comme Nick Suzuki.

On connaît un peu les tendances d’un joueur. Ça, ça fait partie de notre travail d’en parler à nos joueurs, indique-t-il. Sauf qu’en tant qu’entraîneur, je le dis depuis le début, on ne connaît pas assez ces clubs-là pour [...] essayer de contrer ce monde-là. Notre tâche, c’est de jouer de notre façon, de la bonne façon.

Le défenseur Jared McIsaac a joué avec Nick Suzuki, au Championnat mondial de hockey junior. C’est un joueur avec de grandes habiletés, très rapide. C’est malheureux, on n’a joué contre lui qu’une seule fois cette année, dit-il. Il est très habile et en plus, c’est une bonne personne.

Avec des informations de François LeBlanc

Nouvelle-Écosse

Hockey