•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gala des prix Riel : reconnaître des piliers de la communauté

Quatre franco-manitobains souriants et bien habillés.

Les quatre lauréats. De gauche à droite : Paul Desrosiers, Karine Pilotte, Marc-François Tremblay et Denise Lécuyer.

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Gavin Boutroy

La communauté francophone du Manitoba s'est rassemblée jeudi soir pour honorer les quatre lauréats des prix Riel de 2019, à l'occasion du 34e gala du même nom. La cérémonie, fertile en émotions, s'est déroulée au Centre culturel franco-manitobain.

Tour à tour, Paul Desrosiers, Karine Pilotte, Marc-François Tremblay et Denise Lécuyer sont montés sur scène pour recevoir ce prix récompensant leur engagement dans quatre catégories. Une vidéo d’environ trois minutes résumait leurs réalisations.

« Tous les quatre sont fantastiques. Ils méritent bien la reconnaissance qu’ils ont eue ce soir et ils méritent bien de se retrouver au sein du temple de la renommée du prix Riel », a lancé le président de la Société de la francophonie manitobaine (SFM), Christian Monnin.

Le public discute devant un écran sur lequel il est indiqué « prix Riel ».

Il ne manquait pas d’ambiance dans la salle du CCFM pour ce 34e gala des prix Riel.

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Les lauréats

Catégorie Patrimoine, Paul Desrosiers
Le Métis de Saint-Malo s’est démarqué avec plus de 20 ans de bénévolat au sein de l’Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba, du Conseil d’Elzéar-Goulet et des Chevaliers de Colomb de Saint-Boniface.

En Communications, Denise Lécuyer
Denise Lécuyer est bénévole à la radio communautaire Envol 91 FM depuis 1992. Elle y a animé des émissions musicales et une émission consacrée aux entrepreneurs francophones en plus d’avoir siégé au conseil d’administration.

En Arts et culture, Marc-François Tremblay
Engagé depuis plus de deux décennies auprès du festival de film Cinémental, Marc-François Tremblay fait du travail bénévole au Festival des vidéastes du Manitoba, aux Éditions du Blé et au Pavillon canadien-français de Folklorama.

Développement communautaire, Karine Pilotte
Originaire de la ville de Québec, Karine Pilotte s’est installée à Île-des-Chênes au Manitoba où elle a remis sur pied le comité culturel.

Christian Monnin fait valoir la pertinence de ces prix en 2019. « C’est une reconnaissance de la SFM, mais au sens plus large, de la communauté. Une reconnaissance des pionniers, des pierres angulaires, des piliers de la communauté », affirme-t-il.

C’est aussi une reconnaissance que sans eux on ne serait pas la communauté qu’on est aujourd’hui.

Christian Monnin, président de la SFM

La secrétaire de l’Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba, Christine Graff, en donne un exemple en parlant des accomplissements de Paul Desrosiers : transmission de savoirs culturels tels que la fabrication de tambours, barbecues de l’Union nationale et l’initiative Sauvons notre Seine.

« C’est vraiment un rassembleur », affirme-t-elle.

René Trudeau, qui était présent pour accompagner sa femme Karine Pilotte, mentionne que de la voir recevoir une telle reconnaissance, « ça m’aide à réaliser que le travail qu’elle fait, ça fait une différence dans la communauté, ça fait une différence pour les gens ».

Un homme prononce un discours sous les feux d'un projecteur.

Marc-François Tremblay prononce un discours de remerciement, son prix Riel entre les mains.

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Cette différence, Denise Lécuyer et Marc-François Tremblay la font aussi de façon régulière par leur présence sur la scène culturelle du Manitoba. On peut ainsi penser au nombre d’heures animées pas la première sur les ondes de la radio communautaire et au nombre d’artistes qu’elle a encouragés; et dans le cas du second, à tous ces cinéphiles qui ont pu voir à Winnipeg des films en français qui n’auraient pas été présentés au Manitoba sans les bénévoles de Cinémental.

Denise Lécuyer debout devant un podium.

Denise Lécuyer remercie la communauté et toute l’équipe d’Envol 91FM pour son prix Riel.

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Marc-François Tremblay vibrait d’ailleurs d’émotion en montant sur scène. Il a tenu à remercier cette communauté franco-manitobaine qui l’a accueilli voilà 30 ans, lui qui arrivait de Sept-Îles au Québec.
Jacqueline Blay a rendu hommage à la voix et la présence de Denise Lécuyer en l’accueillant sur scène. Elle a chaudement remercié l’animatrice pour la pertinence de ses propos et de ses choix musicaux lors de ses émission le dimanche après-midi.

Comme le dit René Trudeau, l’engagement des lauréats c’est aussi « d’améliorer l’importance du français à la communauté, pas juste à l'école, pas juste à l’église, mais pour des activités culturelles ».

Au sujet du bénévolat de Karine Pilotte, il ajoute ainsi : « Elle ramène le fait français dans un village où les anglophones prennent de plus en plus de place. Moi j’y habite depuis ma naissance, une quarantaine d’années. Dans ma jeunesse, il y avait plus de francophones et à mesure que le village s'est agrandi, les anglophones ont pris plus de place que nous ».

Manitoba

Francophonie