•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chien d'assistance pour accompagner un jeune souffrant de paralysie cérébrale

Wesley Magee-Saxton en fauteuil roulant sourit avec sa chienne qui a ses deux pattes sur ses genoux.

Wesley Magee-Saxton ne peut plus se passer de sa chienne Cameo.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Un jeune homme souffrant de paralysie cérébrale a vu sa vie complètement changer depuis qu'un chien d'assistance l'accompagne au quotidien. Mais la formation de ces chiens demeure coûteuse.

Wesley Magee-Saxton trouvait difficile et dangereux de sortir dans la communauté, jusqu'à ce que Cameo entre dans sa vie.

Cet animal d’assistance, une chienne âgée de trois ans, accompagne le jeune homme de 19 ans qui se déplace en fauteuil roulant électrique.

La chienne, un retriever du Labrador, est formée pour aider les personnes ayant une déficience physique à accomplir leurs tâches quotidiennes. Elle peut ramasser des objets qui sont tombés au sol, ouvrir et fermer des tiroirs et aboyer pour demander de l'aide au besoin.

J'ai un plus grand sentiment de sécurité et d'indépendance.

Wesley Magee-Saxton

Wesley Magee-Saxton confie que Cameo améliore sa qualité de vie.

Un long processus

Après avoir demandé un animal d'assistance auprès de la Fondation des Lions du Canada Chiens-guides il y a deux ans, le jeune homme a suivi une série d'entretiens pour assurer qu'il pouvait s'occuper d'un compagnon.

Ce n’est qu’au printemps dernier qu’il a finalement été jumelé à Cameo, qui correspond à sa personnalité, à son niveau d’activité et à ses particularités.

Après trois semaines d'entraînement ensemble, ils ont pu rentrer chez eux.

Ça m'a pris un peu de temps, juste pour m'habituer au fait que j'avais cette créature qui dépendait de moi et que j'avais besoin d'elle autant qu'elle avait besoin de moi, a déclaré Wesley Magee-Saxton.

On s'entend comme larrons en foire maintenant.

Wesley Magee-Saxton

Le jeune homme fait partie des plus de 3000 Canadiens ayant reçu un chien de la Fondation Lions du Canada depuis que l’organisation a commencé à proposer ces services en 1985.

Une fois jumelé, le chien est offert gratuitement à son nouveau propriétaire.

Un chien guide est prêt de son maitre en chaise roulante.

Un chien-guide procure un sentiment de confiance à son maître qui devient plus actif au sein de sa communauté.

Photo :  CBC

Une formation coûteuse

La formation des chiens qui doivent répondre à des besoins spécifiques de leur futur maître est dispendieuse.

Nous sommes un organisme de bienfaisance national, nous ne recevons aucun financement du gouvernement et cela coûte environ 25 000 dollars pour élever, former et placer des chiens-guides qui sont tout de même fournis gratuitement aux candidats qualifiés, a déclaré la porte-parole de la Fondation Lions du Canada, Maria Galindo.

Chaque chien reste dans une famille d'accueil lors de la première année. Le chien participe ensuite à un entraînement de quatre à six mois dans l’un des deux établissements ontariens situés à Oakville et à Breslau.

Pet Valu fournit de la nourriture aux chiens dans les foyers d’accueil et durant leur entraînement, tandis que la Fondation Lions du Canada paie les factures de vétérinaire, d’autres frais médicaux ainsi que les accessoires.

La marche annuelle Pet Valu pour les guides de chiens est la plus grande collecte de fonds pour l'organisation. Il y a environ 300 marches au Canada, qui ont permis de recueillir à ce jour 17 millions de dollars.

Trois marches sont d'ailleurs prévues à Toronto cette année, dans High Park le 24 mai, au parc Thompson le 26 mai et à Woodbine Beach le 23 juin.

Wesley Magee-Saxton s'est dit très reconnaissant.

C'est la meilleure chose qui me soit arrivée.

Wesley Magee-Saxton

J'ai un compagnon et je me considère comme l'une des personnes les plus chanceuses au monde à l'avoir, a-t-il conclu.

Avec les informations de Nicole Demarce, CBC

Toronto

Santé