•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Cour suprême du Canada refuse d’entendre l’appel de Bitupu Mufuta

L'homme bien vêtu au micro de Radio-Canada.

Bitupu Mufuta en 2009, lorsqu'il se présentait comme candidat à la présidence de l'ACFA.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Victime de menace et d'agression sexuelle quand il avait 14 ans, un avocat d'Edmonton, Pierre Asselin, peut enfin tourner la page sur une longue saga judiciaire alors que la Cour suprême du Canada refuse d'entendre l'appel de son agresseur condamné en 2016.

À l’automne dernier, Bitupu Mufuta s’est tourné vers la Cour d’appel de l’Alberta pour faire renverser sa condamnation. L’ancien tuteur de français de l’École Maurice-Lavallée avait alors tenté de semer un doute quant à la fiabilité des souvenirs de Pierre Asselin.

Puisque les trois juges n’ont pas été convaincus par ses arguments, il a cogné à la porte du plus haut tribunal du pays qui a refusé de l’entendre sans motiver sa décision comme c’est l’usage.

Je me sens fier, franchement, d’être passé à travers le processus et d’avoir eu un succès. C’est un succès personnel pour moi, mais j’espère que ce l’est aussi pour la culture de notre communauté

Pierre Asselin

Malgré les neuf ans de procédures, l’expérience était « positive » pour Pierre Asselin : « Ça m’a démontré qu’il y a vraiment du bon monde dans le système ».

Alberta

Procès et poursuites