•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sébastien Lemire devient le candidat du Bloc québécois dans Abitibi-Témiscamingue

Deux hommes sourient à la caméra en se tenant par les épaules.

Le candidat du Bloc québécois dans Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire, en compagnie du chef du parti, Yves-François Blanchet

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Marie-Hélène Paquin

Le Bloc québécois a maintenant son candidat dans la circonscription d'Abitibi-Témiscamingue pour les élections d'octobre prochain. Le parti a procédé à l'investiture de Sébastien Lemire jeudi soir, devant une quarantaine de personnes.

Parmi celles-ci, on trouvait l'ancien député bloquiste Marc Lemay, les candidats du Parti québécois aux élections provinciales Sylvain Vachon et Gilles Chapadeau, mais aussi le chef du Bloc, Yves-François Blanchet.

Le chef de parti en est à son deuxième passage dans la région en quelques semaines. Oui, j'ai bon espoir que le Bloc québécois redevienne la voie de l'entièreté de la région. Avec une candidature comme celle de Sébastien qui est, à mon avis, exceptionnelle, dont je suis extrêmement fier... Je l'entends parler, je vois sa passion, je vois son articulation, je vois comment il va être compétent, je vois que les gens de la région vont être capables de s'appuyer sur un gars comme lui, lance-t-il.

Yves-François Blanchet ne crie pas victoire trop vite pour autant. C'est sûr que ça me rend passablement enthousiaste que le Bloc va remporter les deux circonscriptions, mais ça va appartenir aux électeurs. On n'a pas le droit d'être présomptueux, on va travailler pour, affirme-t-il.

Cellulaire, gestion de l'offre et logement social

Parmi ses priorités, Sébastien Lemire cite entre autres la desserte cellulaire et Internet haute vitesse. De nombreux autres enjeux lui tiennent à coeur.

De pouvoir travailler pour la gestion de l'offre, pour les agriculteurs, qu'ils soient capables de vivre de leur métier dans la région, de s'assurer qu'il y ait des réseaux de distribution efficaces, nomme-t-il en exemple.

Trois hommes sourient à la foule, les bras en l'air en guise de célébration.

Sébastien Lemire en compagnie du chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, et du député de Rivière-du-Nord, Rhéal Fortin

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Il souhaite aussi s'attaquer aux logements sociaux. On est en pénurie, ça coûte cher de se loger ici, ce n'est pas tous les gens qui ont les moyens, qui ont les salaires des mines nécessairement pour y avoir accès, fait-il valoir.

La reconnaissance culturelle et la reconnaissance des Premières nations feront aussi partie de ses chevaux de bataille. En même temps, mes priorités vont aller avec mes discussions avec les gens, dit-il en prévision de la longue campagne électorale à venir.

Le Bloc québécois n'a toujours pas annoncé de candidat dans Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou.

Abitibi–Témiscamingue

Politique fédérale