•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa sous-estime la criminalité en milieu rural, selon l’opposition

Shannon Stubbs fait un discours devant l'Assemblée législative de l'Alberta à Edmonton.

Shannon Stubbs, la députée fédérale de Lakeland, déplore qu'aucune mesure concrète n'ait été adoptée par Ottawa pour lutter contre la criminalité en milieu rural.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des députés fédéraux de l'opposition accusent Ottawa de ne rien faire pour endiguer le problème de criminalité en milieu rural.

Ils ont dénoncé l'inaction du gouvernement face à ce problème de sécurité lors d’une conférence de presse jeudi, à Edmonton.

« Il est temps que Justin Trudeau arrête d’ignorer les Canadiens qui vivent en milieu rural », a lancé le député Glen Motz.

Pour cet élu conservateur de Medicine Hat-Cardston-Warner, le premier ministre ferme volontairement les yeux sur les réalités des Canadiens habitant en zone rurale. En Alberta, le taux de criminalité y est plus élevé de 36 % que dans les villes, rappellent les députés.

Le gouvernement laisse les provinces gérer seules ce qui relève pourtant d’une compétence partagée, estime Glen Motz.

« Il n’y a qu’un agent qui patrouille la nuit dans un secteur qu'on met une heure et demie à traverser », a renchéri Murray Phillips, un conseiller du comté de Two Hills. Sa députée fédérale, Shannon Stubbs, avait fait adopter, il y a un an, une motion pour qu’Ottawa réalise une étude sur la criminalité en milieu rural pour remédier à la pénurie des corps policiers en milieu rural.

« Le rapport de l’étude ne fait que deux pages », dit-elle, pour démontrer le manque de sérieux du gouvernement dans ce dossier.

« Et il a fallu six mois en plus pour le rédiger », s’insurge également Glen Motz.

Les députés souhaitent qu'Ottawa agisse vite pour régler ce problème de criminalité.

Alberta

Politique fédérale