•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matane encadrera la construction et la rénovation au centre-ville

La rue Saint-Jérôme, au centre-ville de Matane
La rue Saint-Jérôme, au centre-ville de Matane Photo: Radio-Canada / Joane Bérubé
Joane Bérubé

La Ville de Matane adoptera sous peu un plan d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA) pour son centre-ville.

Des critères spécifiques, respectant le patrimoine bâti, seront désormais appliqués à la transformation, l’agrandissement, la rénovation ou la construction des bâtiments d’une partie des rues Saint-Jérôme et D’Amour.

La nouvelle réglementation devrait faire l’objet de consultation d’ici quelques semaines.

Les élus ont voté mardi dernier l’avis de motion du futur règlement, ce qui a pour effet de suspendre le processus d’autorisation pour des rénovations ou de nouvelles constructions au centre-ville.

Le maire de Matane, Jérôme Landry, explique que cette réglementation survient dans la foulée du travail du comité sur le réaménagement du centre-ville, mené en collaboration avec l’architecte Pierre Thibault. C’est vraiment d’avoir une cohérence sur le plan architectural sur les rues Saint-Jérôme et D’Amour. C’est de voir de quelle manière on peut bonifier les bâtiments existants et d’anticiper des bâtiments qui vont bonifier l’aspect architectural des deux rues , indique M. Landry.

La Ville souhaite aussi développer une complémentarité entre les bâtiments existants et ceux qui pourront s’ajouter. Des critères comme le revêtement, la hauteur, la pente du toit, la conservation des éléments existants dans le cas d’une rénovation s’appliqueront désormais aux bâtiments du centre-ville. Avoir aussi des endroits qui permettent de circuler à pied ou à vélo, d’avoir des espaces verts, une série d’endroits qui vont permettre de bonifier l’aménagement urbain , précise M. Landry.

Ce sont les travaux menés avec l’architecte Pierre Thibault qui ont mené les élus à réfléchir aux normes architecturales du centre-ville.

Un édifice en constructioLa résidence des Bâtisseurs ajoute une troisième tour aux deux autres déjà existantes au centre-ville de Matane. Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

La construction d’une tour de six étages au centre-ville n’est pas étrangère aussi à ce remue-méninge. À l’époque, rappelle le maire Landry, l’idée c’était de densifier le centre-ville. C’était une bonne décision d’apporter plus de résidents au centre-ville, mais ça a un impact sur le plan architectural. C’est un édifice qui est massif et imposant. Maintenant que c’est fait, c’est de s’assurer d’aller vers d’autres objectifs et de développer notre centre-ville d’une façon plus cohérente.

Il pourrait y avoir d’autres projets de ce type, relève le maire, mais le plan d’intégration pourra les encadrer. Et surtout d’avoir une mainmise sur les promoteurs qui auraient des projets qui ne correspondraient pas à ce que l’on souhaite pour le centre-ville , ajoute le maire.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Infrastructures