•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Bouffe Troc, cuisiner avec des aliments jugés « non commercialisables »

Des aliments sur une table et des étagères.

Les bouchées préparées pour l’événement seront toutes cuisinées à partir d’aliments donnés.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Carrefour d'initiatives populaires de Rivière-du-Loup s'attaque au gaspillage alimentaire. Le 6 juin, huit chefs restaurateurs cuisineront des bouchées à partir d'aliments qui ont été récupérés par les bénévoles de cet organisme qui offre une aide alimentaire aux plus démunis de la région.

C’est pour sensibiliser les résidents de Rivière-du-Loup aux pertes alimentaires que le Carrefour d’initiatives populaires organise La Bouffe Troc : gourmand jusqu’au bout!

Les bouchées préparées pour l’événement seront ainsi toutes cuisinées à partir d’aliments donnés à l’organisme et jugés non commercialisables.

L’éducation doit toujours se faire.

Karine Jean, directrice du Carrefour d'initiatives populaires de Rivière-du-Loup

La directrice du Carrefour d’initiatives populaires de Rivière-du-Loup, Karine Jean, soutient qu’il est important de rappeler que les aliments peuvent encore être bons à consommer après la date de péremption inscrite sur l’emballage.

On remarque de plus en plus les opportunités d'avoir un accès à des aliments en liquidation dans différents supermarchés et grandes surfaces. Et puis je pense que tranquillement les gens commencent à comprendre le principe que, c'est écrit "meilleur avant", mais ce n'est pas écrit "plus bon après", explique-t-elle.

Deux femmes en conférence de presse.

Le Carrefour d'initiatives populaires de Rivière-du-Loup organise l'événement La Bouffe Troc : gourmand jusqu’au bout!

Photo : Radio-Canada

Récupérer plutôt que jeter

Pour les chefs qui participeront à l’événement, il s’agit d’une occasion d’aider un organisme qui vient en aide aux plus démunis tout en cuisinant des recettes précises.

Au Carrefour, ils savent quel type d'aliments ils reçoivent assez régulièrement. Alors, ils nous ont donné une liste et c'est à nous d'essayer de créer un plat un peu de style de rues, raconte Nicolas Morin, propriétaire du Symposium resto boutique.

L’objectif derrière La Bouffe Troc est de sensibiliser les consommateurs au fait que certains aliments pourraient être donnés à des organismes qui aident les démunis plutôt que de prendre le chemin du dépotoir.

Selon des données de Recyc-Québec, 58 % de la nourriture qui est produite au Canada se retrouve à la poubelle, que ce soit dans les champs, lors du transport, à l'épicerie, dans les restaurants ou encore à la maison.

L’organisme mentionne aussi que près du tiers de ces pertes pourraient être évitées.

D’après les informations de Patrick Bergeron

Bas-Saint-Laurent

Alimentation et cuisine