•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agrandissement du Château Laurier : Mathieu Fleury insatisfait de la 5e mouture proposée

Une vue d'artiste du Château Laurier et du parlement, depuis la rive québécoise de la rivière des Outaouais.
La plus récente conception architecturale proposée pour l'agrandissement du Château Laurier, à gauche, et la colline du Parlement, à droite. Photo: Larco Investments LTD
Radio-Canada

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier n'est pas convaincu par la nouvelle conception architecturale proposée pour l'agrandissement du Château Laurier. Mathieu Fleury croit que les propriétaires de l'hôtel devraient « abandonner le projet » ou embaucher une nouvelle firme d'architecture.

Si ce bâtiment-là était n'importe où [ailleurs] il serait sans doute applaudi, a-t-il affirmé en entrevue à Radio-Canada, tout en prenant le soin de souligner qu'il n'est pas expert en architecture . Mais du fait que c'est une addition à un bâtiment aussi iconique que le Château Laurier, il demeure que les enjeux sont réels.

Cette soumission est loin d'être idéale [...] Elle n'obtient pas le standard d'un site aussi important pour notre ville et pour notre capitale.

Mathieu Fleury, conseiller du quartier Rideau-Vanier

Les rendus architecturaux rendus publics jeudi sont la cinquième mouture présentée par l'entreprise Larco Investments, propriétaire de l'hôtel, à la Ville d'Ottawa.

Même s'il a reconnu que les architectes ont apporté certaines améliorations depuis leur dernière version dévoilée en février, notamment quant à la hauteur du bâtiment et à l'intégration des piétons, M. Fleury a affirmé que des problèmes persistent.

Le fait que le bâtiment a un look, si on veut, d'une boîte, le fait que les lignes verticales des matériaux sont très dominantes, le fait que les éléments du toit n'ont aucun angle, comme le Château Laurier, demeurent des problèmes réels, a-t-il illustré.

Les images juxtaposées ci-dessous permettent de comparer le concept proposé en février à celui dévoilé le 23 mai.

M. Fleury demande à ses collègues au conseil de rejeter le projet dans sa forme actuelle. Malgré tout, on s'attend à ce que les fonctionnaires municipaux recommandent aux élus municipaux de l'approuver.

Larco défend ses plans

La représentante de la firme Larco à Ottawa, Suzanne Valiquet, a indiqué que les responsables de l'entreprise sont très à l'aise avec cette nouvelle conception.

Elle a affirmé que l'équipe d'architectes a travaillé de près avec le personnel de la Ville d'Ottawa. Elle a, entre autres, souligné que cette cinquième mouture fait davantage appel à la pierre et au bronze, et qu'elle comporte moins de verre.

C'est officiel, quand on regarde une image en deux dimensions, c'est plus difficile de vraiment distinguer les différences, mais c'est clairement très bien défini dans ce qui a trait aux changements qui ont été faits, a-t-elle fait valoir.

Mme Valiquet a souligné que Larco a eu des discussions avec le conseiller Fleury et qu'il a droit à son opinion. Elle a dit espérer que les citoyens vont certainement beaucoup mieux aimer cette version.

Avec les informations de Jérôme Bergeron et Joanne Chianello

Ottawa-Gatineau

Architecture