•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un journal francophone du nord de l'Ontario suspend ses activités

La première page de la Presse Communautaire.
La Presse Communautaire paraît toutes les semaines dans les communautés entre Opasatika et Smooth Rock Falls. Photo: Radio-Canada / Francis Bouchard
Jean-Loup Doudard

Le journal hebdomadaire bilingue basé à Kapuskasing La Presse Communautaire suspend ses activités pour une durée indéterminée.

Après seulement 5 mois de publication, le journal ferme temporairement ses portes. La dernière édition jusqu'à nouvel ordre paraîtra le 30 mai prochain.

Ça nous fait beaucoup de peine de devoir mettre en suspens le journal. Nous n’avons pas d’autre choix.

Nicole Fortier-Lévesque, présidente du conseil d’administration de la Presse Communautaire

Les coûts d’exploitation sont trop élevés par rapport aux revenus des annonces publicitaires. Le journal est tiré à 6 000 exemplaires et distribué gratuitement de Smooth Rock Falls à Opasatika.

Les employés du nouveau journal La Presse communautaire de Kapuskasing posent avec le premier numéro. Les employés du nouveau journal La Presse communautaire de Kapuskasing posent avec la première édition. Photo : Photo gracieuseté La Presse communautaire de Kapuskasing

On parle de la publication. Ça comprend tout ce qui vient avec la fabrication d’un journal au fond : que ce soit les pigistes, que ce soit les journalistes...tout le personnel au fond, explique Nicole Fortier-Lévesque.

Cette fermeture temporaire survient alors que le gouvernement Trudeau vient de former un comité pour guider la distribution d’un fonds d’aide aux médias.

L’aide promise de 595 millions de dollars sur cinq ans prendra la forme d’un crédit d’impôt sur la masse salariale. Mais aucune date n’est encore prévue pour l’allocation de cet argent.

Or, plusieurs médias communautaires sont déjà en situation financière précaire.

On essaie de voir comment ce programme-là peut embarquer sur une formule plus "fast-track" pour éviter qu’il n’y ait des fermetures entre-temps parce que la Presse communautaire n’est pas la seule.

Linda Lauzon, directrice générale de l’association de la Presse francophone
La directrice générale de l'Association de la presse francophone, Linda LauzonLa directrice générale de l'Association de la presse francophone, Linda Lauzon Photo : Radio-Canada

La Presse Communautaire compte d’ailleurs poser sa candidature pour ce projet-pilote dans l’espoir de faire un retour sur les étalages de la route 11.

Faut être réaliste : ça ne peut pas être une fois et ensuite c’est fini. Il faudrait que ce soit du financement qui est assuré pour la longévité du journal comme tel, souligne Nicole Fortier-Lévesque.

Le conseil d’administration étudiera d’autres scénarios au cours des prochains mois, dont celui de passer à un modèle uniquement numérique.

Nord de l'Ontario

Médias