•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les aînés fransaskois rassemblés à Prince Albert

Gros plan sur la main d'une personne âgée qui joue à un casse-tête.
Le rassemblement provincial des francophones de 50 ans et plus ainsi que l'assemblée annuelle de la Fédération des aînés fransaskois aura lieu à Prince Albert les 23 et 24 mai. Photo: Shutterstock / Robert Kneschke
Nicolas Duny

La Fédération des aînés fransaskois (FAF) donne le coup d'envoi, jeudi, au Rassemblement des aînés de 55 ans et plus, à Prince Albert, sur le thème de « Bien vieillir : informé, actif et proactif ».

Le rassemblement sera jumelé avec une assemblée générale annuelle, qui élira des membres du conseil exécutif et recevra les rapports financiers de l’organisme. Mais, auparavant, la FAF souhaite donner de l'information à ses membres pour bien préparer la retraite et la vieillesse.

Une spécialiste en éducation, Frankie LaClare, animera notamment une causerie sur le thème « Trouver son but à la retraite ». De plus, d'autres intervenants seront présents pour discuter des statistiques et des avancées des programmes provinciaux et canadiens en matière de vieillesse.

Redéfinir ce qu’est un aîné

La directrice générale de la FAF, Agathe Gaulin, constate vieillissement de la population en Saskatchewan et veut éliminer certains stéréotypes sur les personnes âgées.

« Il faut se réapproprier le mot aîné. Ce n’est pas une personne en mauvaise santé, qui a besoin de soins constants, affirme Mme Gaulin. Il y a énormément d'âgisme dans les médias. »

D’ailleurs, elle précise que la clientèle de la FAF se répartit en deux groupes : un qui rassemble les membres des clubs affiliés à la Fédération, qui ont en général 70 ans et plus, et un autre, qui regroupe les personnes en préretraite, qui souhaitent s’informer sur la retraite.

Lors de l'assemblée générale annuelle vendredi, un amendement sera présenté pour fixer l'âge minimum pour devenir membre à 55 ans. Auparavant, il était fixé à 50 ans. « À 50 ans, la majorité des gens ne pensent pas encore à la retraite, ajoute Mme Gaulin. On a tenté de répondre à leurs besoins, mais il n’y avait pas vraiment d'intérêt. »

Le but est de mieux répondre au vieillissement de la population et aux attentes des membres en se concentrant sur la partie de la population intéressée par les questions de retraite.

Le rassemblement de la FAF se déroule jeudi et vendredi, au Prince Albert Inn, à Prince Albert.

Saskatchewan

Retraite