•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les parents des élèves de l’École Monseigneur de Laval se prononcent sur le futur nom de l'école

Le devant d'une école avec le drapeau fransaskois jaune et vert.

Les parents se sont prononcés sur le nouveau nom de l’École Monseigneur de Laval - Pavillon élémentaire, mercredi à Regina.

Photo : Olivier Daoust

Radio-Canada

Les avis étaient partagés, mercredi soir, à l'assemblée annuelle du Conseil d'école Monseigneur de Laval, à Regina, sur la modification du nom de l'école. Il ne reste plus que deux choix de nom possibles indique le président du conseil, Alexandre Chartier.

Au début du mois de mai, le Conseil d'école a proposé d’harmoniser le nom des trois pavillons de l’École Monseigneur de Laval.

L’École Monseigneur de Laval, Pavillon secondaire des Quatre Vents garderait son nom actuel.

L’École du Parc deviendrait l’École Monseigneur de Laval, Pavillon élémentaire du Parc.

La consultation de mercredi portait sur le nouveau nom de l’École Monseigneur de Laval - Pavillon élémentaire.

La lettre de convocation de l’assemblée annuelle proposait trois choix de nom : Pavillon élémentaire des Plaines, Pavillon élémentaire du Sud et Pavillon élémentaire du Lac.

M. Chartier explique que les parents se sont prononcés à égalité pour deux options : le statu quo ou le nom de Pavillon élémentaire des Plaines.

« L’assemblée a demandé d’approfondir les discussions au niveau du conseil d'école et de se rapprocher des directions et du personnel de l’école ainsi que du Conseil des écoles fransaskoises », ajoute-t-il.

L’assemblée annuelle a aussi été l’occasion de discuter de la rétention des élèves du secondaire, selon Alexandre Chartier.

L’assemblée a proposé que le Conseil d’école travaille davantage avec la direction de l’école secondaire.

L’objectif est de mieux informer les parents, surtout ceux issus de l’immigration, sur le « fonctionnement du système secondaire et, ensuite, la liaison avec le postsecondaire », indique M. Chartier.

Saskatchewan

Éducation