•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux obstacles potentiels pour le district de divertissement du Kingsway

Dessin d'un bâtiment sur le bord d'une petite étendue d'eau.
Plusieurs groupes contestent le projet d'aréna et de casino proposé par le promoteur Dario Zulich et la Ville. Photo: Ville du Grand Sudbury
Radio-Canada

Le conseiller municipal du Grand Sudbury Robert Kirwan compte demander la dissolution de l'Association du secteur d'aménagement commercial (SDAC) Downtown Sudbury. Il reproche à l'association de s'être associée à un autre opposant du projet Kingsway pour déposer un avis de requête devant la Cour supérieure de justice de l'Ontario.

L’avis de requête a été déposé le 8 avril par Downtown Sudbury et Tom Fortin, du regroupement Casino Free Sudbury.

Le conseiller municipal Robert Kirwan déplore qu’il n’a entendu parler de cet avis de requête que récemment et pense que ce n’est qu’une tactique de plus pour bloquer le projet Kingsway.

Ce projet de la municipalité et du promoteur Dario Zulich vise à construire un complexe qui comprendra entre autres un casino, un aréna, un centre de congrès et un hôtel.

Même si le Tribunal d’appel de l’aménagement local (TAAL) approuve les demandes de modification du zonage et le plan officiel, l’affaire sera toujours bloquée devant les tribunaux et elle pourrait probablement rester devant la cour pendant des années, a déclaré M. Kirwan.

Robert Kirwan croit que Downtown Sudbury va trop loin dans sa lutte contre le projet Kingsway, surtout parce que l’association a été créée par la municipalité.

Le portrait d'un hommeLe conseiller municipal Robert Kirwan recommandera l’abrogation du règlement qui a créé Downtown Sudbury. Photo : Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau

La Ville du Grand Sudbury nomme le conseil d’administration de Downtown Sudbury, approuve son budget annuel et perçoit les cotisations des entreprises membres.

Cela ne nous dérange pas que le SDAC de Sudbury interjette appel contre les demandes, mais le fait de poursuivre la Ville en justice avec Tom Fortin et de demander au tribunal d’annuler les décisions va tout simplement trop loin.

Robert Kirwan, conseiller municipal du Grand Sudbury

Un avis de requête signifie seulement que l’option de porter cette question devant la Cour supérieure est possible. La Ville n’a toutefois pas reçu pour le moment de documents juridiques.

Cela ne signifie pas que nous irons devant la Cour supérieure, cela signifie que nous conserverons cette option si le TAAL dit que cela ne relève plus de notre compétence, a déclaré Jeff McIntyre, ancien président de Downtown Sudbury.

Deux hommes assis derrière une table lors d'une conférence de presse.Tom Fortin et Jeff McIntyre Photo : Radio-Canada / Joël Ashak

Je ne vois pas d’autre choix que de dissoudre la SDAC de Sudbury et de les laisser partir seuls. La dissolution les soustrait à la demande du tribunal parce qu’ils n’existeront plus, ce qui laissera Tom Fortin tout seul.

Robert Kirwan, conseiller municipal du Grand Sudbury

Une autre préoccupation de M. Kirwan au sujet de la demande de la cour est que les entreprises du centre-ville qui sont membres de Downtown Sudbury pourraient être tenues responsables des coûts d’une longue bataille judiciaire.

Le coût de tout cela pourrait être énorme, des centaines de milliers de dollars pour mener à bien tout le processus et arriver à un point où l’on est vraiment prêt à aller devant les tribunaux, croit le conseiller.

Avec les informations de CBC

Politique municipale

Politique