•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de René Burelle : le coroner recommande un encadrement serré des patients vulnérables

Une opération policière est en cours au centre-ville de Granby pour repêcher un corps.  On aperçoit sur la photo plusieurs voitures de police.
L'opération policière au centre-ville de Granby lorsque le corps de René Burelle a été repêché. Photo: Radio-Canada / François Montminy
Radio-Canada

Le service psychiatrique de l'Hôpital de Granby a été invité par le coroner à organiser « un encadrement serré et un soutien adéquat dans le milieu de vie des patients vulnérables, en mobilisant toutes les
ressources multidisciplinaires nécessaires » à la suite de la mort de René Burelle à l'automne dernier.

Connu pour ses antécédents psychiatriques, l'homme de 77 ans a été repêché dans la rivière Yamaska le 25 novembre dernier, plus d'un mois après avoir été porté disparu. Au moment de sa fugue, il venait d'aménager dans une résidence pour aînés, située sur la rue Drummond, et est connu pour avoir menacé à plusieurs reprises d'attenter à sa vie.

La coroner, Dre Mélissa Ranger, a confirmé qu'il s'agissait d'un geste volontaire. Elle recommande néanmoins que le Conseil des médecins dentistes et pharmaciens de l'Hôpital de Granby évaluent les actes médicaux qui ont été posés lors des nombreuses hospitalisations à l'aile psychiatrique et à l'urgence de l'Hôpital de Granby.

Estrie

Santé mentale