•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de l’évacuation des animaux du Zoo de Saint-Édouard

Me Sophie Gaillard de la SPCA de Montréal s’adresse aux médias.

La directrice de la défense des animaux de la SPCA de Montréal, Me Sophie Gaillard, a précisé en conférence de presse que l'enquête criminelle sur le Zoo de Saint-Édouard a commencé en août 2018.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Deux jours après l'arrestation du propriétaire du Zoo de Saint-Édouard pour cruauté animale, les premiers animaux ont été transportés vers des refuges en Montérégie.

Une soixantaine d'animaux de ferme, tels que des ânes, boeufs, poules et petits rongeurs, ont été déménagés jeudi.

Ils s'en vont dans un refuge partenaire, quelqu'un avec qui la SPCA de Montréal, une famille d'accueil dans ce type d'animaux, explique la directrice de la défense des animaux à la SPCA de Montréal, Sophie Gaillard.

On va leur faire faire des examens vétérinaires, on va leur prodiguer tous les soins dont ils ont besoin le temps des procédures et on verra au terme des procédures ce qu'il advient de ces animaux-là, puisqu'ils sont sous saisie présentement.

Sophie Gaillard, directrice de la défense des animaux. à la SPCA de Montréal

Les animaux ont été transportés dans des remorques.

Photo : Radio-Canada

Déménager les animaux de ferme est plus simple que les animaux exotiques, comme les lions et les zèbres. La SPCA a besoin d'un permis pour le faire et doit trouver un endroit spécialisé pour accueillir ces animaux et leur donner les soins nécessaires.

Le processus de déménagement des bêtes pourrait prendre plusieurs semaines, le temps de trouver des endroits appropriés.

Photo : Radio-Canada

Depuis lundi, la SPCA de Montréal et la Human Society International (HSI) ont pris le contrôle du zoo situé à Saint-Édouard-de-Maskinongé.

Le propriétaire du Zoo de Saint-Édouard, Normand Trahan, a été arrêté mardi et il fait face à des accusations criminelles de cruauté et de négligence envers les animaux.

Il aurait maltraité plusieurs animaux, dont des félins, des cervidés et des primates.

Des bêtes du zoo de St-Édouard

Des bêtes du zoo de St-Édouard

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Normand Trahan a été remis en liberté. Les procédures judiciaires se poursuivront au palais de justice de Trois-Rivières le 21 juin prochain.

Mauricie et Centre du Québec

Animaux