•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Création d'un organisme pour gérer le projet de mini-centrales Onimiki

Un rapide dans un lac, l'hiver.

Kipawa est l'un des lieux privilégiés pour le développement du projet de mini-centrale Onimiki.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

Les élus du Conseil de la MRC de Témiscamingue ont voté un budget de 15 000 $ pour la création officielle de la Société d'énergie communautaire du Témiscamingue.

Cet organisme aura pour but de gérer le projet de mini-centrales hydroélectriques Onimiki.

La somme de 15 000 $ servira à la création d'une charte et des règlements généraux de l'organisme.

En septembre 2017, la MRC avait adopté une résolution qui créait la Régie intermunicipale sur les énergies du Témiscamingue. Cette Régie n'a jamais été mise en œuvre. Elle n'a jamais été concrètement opérationnelle parce qu'il n'y a pas de charte ni de règlements. Ce soir, c'est ce qu'on a demandé, la préfète, Claire Bolduc.

Une résolution a été adoptée mercredi soir afin que la demande officielle pour l'obtention des droits hydriques du projet Onimiki soit acheminée au gouvernement provincial.

La municipalité de Kipawa a inscrit sa dissidence dans l'adoption de ces deux dossiers.

Abitibi–Témiscamingue

Énergies renouvelables