•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d'Ottawa déploie des autobus scolaires équipés de caméras pour filmer les automobilistes fautifs

Un autobus scolaire avec une écriture sécurité des routes à Ottawa.
Des caméras ont été installées sur des autobus scolaires pour filmer les automobilistes fautifs. Photo: Radio-Canada / Christian Milette
Radio-Canada

La Ville d'Ottawa a annoncé jeudi l'installation de caméras sur des autobus scolaires qui va permettre au Service de police d'Ottawa de délivrer des avis d'infractions aux automobilistes qui dépasse un autobus scolaire à l'arrêt, feux clignotants rouges allumés.

Les avis d’infraction seront assortis d’une amende de 490 $ qui sera envoyée par la poste aux propriétaires inscrits du véhicule. Aucun point d’inaptitude ne sera associé à cette infraction.

Les caméras seront installées d’ici le mois de septembre sur quatre autobus qui vont sillonner les rues de la région d’Ottawa. Le système comprend quatre caméras installées à l’extérieur de l’autobus et un boîtier à bord de l’autobus.

Lorsque les caméras détectent un véhicule dépassant l’autobus scolaire alors qu’il est complètement arrêté, il transmettra une brève séquence vidéo à un serveur protégé. Ensuite, des membres du Service de police d’Ottawa (SPO) accéderont au serveur et étudieront la séquence pour déterminer s’il y a lieu de porter des accusations.

Un autobus scolaire jaune.Il y a quatre caméras installées à l’extérieur et un boîtier de matériel à bord de l’autobus. Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Les autorités assurent que plusieurs mesures ont été instaurées afin de protéger la vie privée du public, notamment celles de brouiller toute image de visages ou d’autres renseignements personnels et que seuls les agents assermentés de la Police d’Ottawa auront accès aux images.

Marc-André Sheehy répond aux questions du journaliste.Marc-André Sheehy du Service de police d'Ottawa. Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Peu importe, s’il s’agit de votre enfant, de votre ami, la contravention va aller directement au propriétaire du véhicule, a expliqué le sergent du SPO Marc-André Sheehy.

Il ajoute que les autobus vont changer régulièrement de trajets afin de couvrir un maximum de territoire.

Stephen Blais répond aux questions du journaliste.Le conseiller de Cumberland, Stephen Blais était présent lors de l'inauguration des caméras sur les autobus scolaires. Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Le conseiller de Cumberland et président du Comité municipal des transports, Stephen Blais, a affirmé que cette initiative va assurer aux écoliers une meilleure sécurité.

En 2016, lors des deux mois de la phase finale du projet-pilote, le système caméra filma une moyenne quotidienne de cinq véhicules dépassant l’autobus scolaire immobilisé, a précisé Stephen Blais.

Le conseiller Blais a rappelé que tous les véhicules doivent s’arrêter pour un autobus scolaire lorsque celui-ci s’est complètement immobilisé, que son bras d’arrêt est déployé et que ses feux clignotent.

Ottawa-Gatineau

Transports