•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Châteauguay veut construire un complexe national de baseball dans un milieu naturel protégé

Châteauguay s’inspire d’un complexe de baseball comme celui-ci, à Aurora, aux États-Unis.

Châteauguay s’inspire d’un complexe de baseball comme celui-ci, à Aurora, aux États-Unis.

Photo : EnjoyAurora

Thomas Gerbet

La Ville de Châteauguay souhaite créer le plus important centre de baseball du Québec et permettre l'installation d'ensembles résidentiels dans un vaste corridor forestier que la Municipalité et la région s'étaient pourtant engagées à protéger.

La nostalgie du baseball n'enthousiasme pas seulement des investisseurs de Montréal. Radio-Canada a appris que le maire de Châteauguay et un groupe d'hommes d'affaires rêvent d'attirer des championnats nationaux et même l'équipe canadienne pour qu'elle s'entraîne sur la Rive-Sud.

Le vaste complexe, formé de quatre terrains de baseball, est décrit comme étant d'« envergure nationale » dans un document de la Ville. Après vérification auprès de la Fédération de baseball du Québec, si ce centre voit le jour, il s'agirait du plus important de la province.

Extrait d'une présentation powerpoint des grands projets du maire Pierre-Paul Routhier.

Extrait d'une présentation PowerPoint des grands projets du maire Pierre-Paul Routhier, datée du 27 mars

Photo : Ville de Châteauguay

Les gens qui travaillent sur ce projet à la Ville sont en train de colmater de belles ententes à très long terme autant pour les championnats provinciaux que les canadiens.

Daniel Moquin, président de l'Association de baseball mineur de Châteauguay.

Le président de l'Association de baseball mineur de Châteauguay, Daniel Moquin, un partenaire d'affaires du maire, explique qu'un des objectifs du projet est aussi d'« amener l'équipe canadienne de baseball » qui en ferait son centre d'entraînement.

« On a des gens à la Ville qui ont déjà été sur l'équipe canadienne et on tente de s'assurer ça », ajoute M. Moquin. Le chef de la Division sport et plein air de la Municipalité de Châteauguay, Nicholas Bleau, est un ancien joueur de baseball de haut niveau.

L'adresse de l'Association de baseball mineur de Châteauguay est la même que la société de placement immobilier co-détenue par le maire Pierre-Paul Routhier et Daniel Moquin.

Milieux naturels menacés

Le projet de complexe national de baseball s'inscrit dans une initiative controversée de la Ville, qui veut assouplir la conservation de dizaines d'hectares majoritairement boisés.

Le 15 avril, le maire a fait voter une résolution au conseil municipal afin de revenir sur des mesures de protection du corridor vert qu'il juge trop restrictives.

L'objectif est que trois secteurs zonés « conservation viable » puissent être développés à 60 % (au lieu de la limite de 45 %) et accueillir sept logements à l'hectare (au lieu de deux). La Ville souhaite aussi abroger les normes de déboisement dans ces secteurs.

La modification réglementaire pour restreindre la protection dans le corridor vert doit encore être approuvée par la municipalité régionale de comté (MRC) de Roussillon. L'initiative mobilise déjà des citoyens qui s'y opposent.

Au sein même de l'équipe du maire, le projet divise. Deux de ses sept conseillers du parti au pouvoir ont voté contre et un autre a voté en faveur tout en exprimant une certaine préoccupation. Un conseiller indépendant a aussi voté contre.

Nous avons mis la main sur un dossier argumentaire préparé par la division urbanisme et environnement de la Ville qui permet de comprendre les intentions du maire et de la Municipalité.

On découvre dans les documents des plans de deux ensembles résidentiels de 126 et 161 maisons, imaginés par la Ville dans les boisés protégés.

Les plans prévoient aussi « une zone institutionnelle et récréative », aussi appelée « pôle sportif » ou « quartier des sports » dans d'autres documents.

Vendredi, le maire de Châteauguay Pierre-Paul Routhier a tenu à préciser qu'aucun projet précis de baseball n'est encore défini, ni même son emplacement futur. ll évoque maintenant un « parc de balle », d'envergure « régionale ». Quant à l'assouplissement des mesures de conservation, c'est une façon de s'ouvrir de nouvelles possibilités de développement, pour « éviter l'étalement urbain » vers d'autres municipalités, selon lui.

La Ville poursuivie en justice par les propriétaires des boisés

« Les normes de conservation ne permettent pas de réaliser des projets de développement viables, peut-on lire dans le document. Cette protection doit se faire en tenant compte de certains droits, dont le droit de propriété. »

Il s'avère que les propriétaires des boisés, qui souhaitent de la promotion immobilière, n'ont toujours pas digéré les restrictions imposées par le zonage de conservation, il y a quelques années, et ils poursuivent en justice la Ville et la MRC.

Les services de la Municipalité ont donc imaginé une « solution acceptable pour les propriétaires privés tout en maintenant l’objectif de protéger une partie importante du corridor vert ».

Le vote des élus, le 15 avril dernier, s'est tenu sans qu'ils aient reçu auparavant d'avis juridique, ce qu'a dénoncé un membre du conseil.

Quand Châteauguay s'engageait à protéger le corridor vert

Sous l’administration de l'ancienne mairesse Nathalie Simon, le développement urbain de Châteauguay a été restreint pour se conformer aux objectifs de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) qui souhaite que 17 % de son territoire soit constitué de milieux naturels protégés ainsi que 30 % de couvert forestier.

En 2016, le conseil municipal de Châteauguay s’était engagé à « protéger et mettre en valeur les milieux naturels [...] présents sur son territoire », les qualifiant même « d’infrastructures stratégiques » dans un contexte de changements climatiques.

La ceinture verte et bleue joue un rôle important dans la protection, le maintien et la restauration de la connectivité écologique et de la préservation de la biodiversité.

Résolution du conseil municipal de Châteauguay, 15 février 2016

« Ce sont des milieux qui sont très fragiles qui abritent des plantes rares et des milieux humides », explique le porte-parole de l'organisme SOS Forêt Fernand-Seguin, Guy Turcotte. Le corridor vert sert aussi de voie de circulation pour les populations d'animaux.

En ce qui concerne le complexe de baseball, M. Turcotte fait un parallèle avec le projet de stade pour un éventuel retour des Expos à Montréal : « On a vu l'ancien maire de Montréal Denis Coderre faire la promotion du stade parce que c'est un grand amateur de baseball. Mais comme élu, il faut regarder d'abord les besoins de la population et ce que la population veut. »

Je ne pense pas que le baseball soit un sport si populaire que ça à Châteauguay. Combien ça va coûter d'acheter le terrain?

Guy Turcotte, porte-parole de l'organisme SOS Forêt Fernand-Seguin.

Quelque 250 joueurs de baseball sont inscrits à Châteauguay. Les entraîneurs se plaignent de manquer de terrain.

En 2009, une pétition de 12 000 signataires avait réclamé la protection du corridor vert Châteauguay-Léry.

Face à la grogne citoyenne qui prend de l'ampleur depuis le 15 avril, la Ville a publié un communiqué de presse dans lequel elle indique qu'elle « aurait préféré informer en amont du processus la population et les intervenants plus directement concernés ».

Une consultation publique sera organisée dans les prochaines semaines.

Le ministre de l'Environnement se montre prudent

« On ne peut pas prendre pour acquis, à ce moment-ci, que c’est un projet qui va voir le jour, prévient le ministre de l'Environnement du Québec Benoit Charette. Ce sont des intentions souvent communiquées par des promoteurs ou des municipalités. On sait très bien qu’au Québec, il y a une procédure d’évaluation qui est faite avant de donner les autorisations nécessaires. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Affaires municipales

Politique