•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Frappes policières contre un réseau de vente de stupéfiants

Une voiture de police devant le domicile d'un suspect
Perquisition policière en cours dans l'arrondissement LaSalle, à Montréal Photo: Radio-Canada / Simon-Marc Charron
Radio-Canada

Quelque 130 policiers ont mené jeudi 18 perquisitions dans les régions de Montréal, de Sainte-Thérèse et à Roxton Pond dans le cadre d'une opération visant un réseau de vente de stupéfiants.

Les frappes policières étaient menées par l’Escouade régionale mixte (ERM) Rive-Nord et l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO), indique la Sûreté du Québec sur son compte Twitter.

Selon des sources policières, le condo d'un membre en règle des Hells Angels du chapitre de Montréal, à Sainte-Thérèse, était notamment visé par une perquisition.

Aucune arrestation n'était cependant prévue jeudi.

Depuis plusieurs mois, les policiers préfèrent se donner le temps d'amasser des preuves avant de présenter un dossier au Directeur des poursuites criminelles et pénales, responsable de déposer des accusations.

L'objectif est d'éviter le fiasco judiciaire par lequel s'est soldé l’opération SharQc et de tenir compte des délais pour la tenue d'un procès imposés par l'arrêt Jordan rendu par la Cour suprême en 2016.

Avec les informations de Pascal Robidas

Grand Montréal

Drogues et stupéfiants