•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Financement sécurisé pour les Jeux d’hiver de l’Arctique 2020

La flammes de Jeux de South Slave

Les Jeux d’hiver de l’Arctique auront lieu à Whitehorse en 2020.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

Les Jeux d'hiver de l'Arctique qui se dérouleront à Whitehorse en mars 2020 ont obtenu 1,5 million de dollars du gouvernement fédéral.

Le député du Yukon Larry Bagnell a affirmé que la contribution d'Ottawa est la plus importante jamais octroyée pour ces Jeux en raison du fait que l’événement célébrera son 50e anniversaire.

Des gens côte à côte sourient à la caméra devant des banderoles.

(gauche à droite) Le député fédéral Larry Bagnell est accompagné du président de la société hôte, George Arcand, le ministre territorial John Streicker, le maire de Whitehorse, Dan Curtis, et l'ambassadrice des Jeux de Whitehorse 2020, Jeane Lassen.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

L'événement se tient tous les deux ans. En 2020, il regroupera 1800 athlètes de neuf régions de l'Arctique circumpolaire sans compter les accompagnateurs, les participants culturels, les officiels et les bénévoles.

Sur les 1800 bénévoles recherchés, 400 sont déjà inscrits.

Significatif pour les jeunes athlètes

Par ailleurs, une entente de collaboration a été signée auprès des Premières Nations du Yukon pour une participation aux cérémonies d’ouverture qui permettront de mettre la culture autochtone locale à l’avant-plan. Le député Larry Bagnell salue l'initiative : « Souhaitons qu’à l’avenir les organisateurs des Jeux perpétuent ce genre de collaboration inclusive. »

De façon tout aussi importante, ces Jeux inspireront les enfants autochtones et les jeunes gens à s'impliquer dans les sports et embrasser leurs traditions et leurs cultures.

Larry Bagnell, député du Yukon

Selon l'ambassadrice des Jeux de Whitehorse, l'athlète olympique Jeane Lassen, l’événement revêt une importance toute particulière les jeunes athlètes souvent de localités isolées.

C'est exactement comme les Olympiques et c'est la seule chose qui importe à ce moment -là, on vit dans le moment vraiment dans ce temps-là.

Jeane Lassen, athlète olympique

Selon l'athlète, les sacrifices que les visiteurs pourraient devoir faire pour se loger chez l'habitant sont tout à fait justifiés. « Peut-être tu dois partager une chambre avec quelqu'un d'autre, si vous êtes un parent ici en tant que spectateur, ça se peut qu'il faut trouver une maison avec le parent d'un athlète d'une autre équipe, [mais] tu te fais des amitiés que tu n'aurais pas eues autrement. »

Les athlètes dans l'aréna de Hay River.

Les athlètes rassemblés a Hay River pour la cérémonie de clôture.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Le ministre territorial John Streicker croit que les Yukonnais sont heureux d'accueillir ces événements malgré le travail qu'ils représentent.

C’est vrai que les gens sont fatigués au terme de ces événements, mais ils n’hésitent pas à se proposer volontaires de nouveau pour accueillir de nouveaux événements.

John Streicker, ministre des Services aux collectivités

Le maire de Whitehorse, Dan Curtis, affirme que la ville est reconnue au pays pour son hospitalité et sa capacité à accueillir de tels événements grâce entre autres au Centre des Jeux du Canada, un héritage de l’événement sportif tenu en 2007.

Les Jeux devraient coûter 7 millions de dollars, mais le ministre John Streicker assure que toute économie possible est mise en oeuvre.

D’autres contributions financières, en argent ou en biens et services, seront annoncées dans les mois à venir.

Grand-Nord

Compétitions sportives