•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement fédéral mise sur le tourisme autochtone

Rassemblement à l'occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, au centre-ville de Montréal

Radio-Canada

La ministre Mélanie Joly a annoncé mercredi à Winnipeg que le gouvernement fédéral investissait 2,5 millions de dollars en tourisme autochtone. Ce financement est destiné au développement d'entreprises dans ce secteur, et à faire de la publicité.

« C’est la première fois qu’on a de l’argent directement pour les organisations autochtones [en tourisme]. En soi, ce sont de bonnes nouvelles », déclare la ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly.

Le tourisme autochtone est l'un des axes de développement de ce secteur économique que le gouvernement canadien a décidé de prioriser.

« De plus en plus de visiteurs choisissent de venir au Canada pour faire l’expérience de la culture et du patrimoine autochtones, au point que la croissance du tourisme autochtone dépasse maintenant celle du secteur [touristique] en général, » indique la ministre.

Quatre députés fédéraux devant un tipi.

Mme Joly dit que le Canada, qui était naguère l’une des 10 meilleures destinations voyages au monde, occupe maintenant la 18e position.

Photo : Radio-Canada / Rémi Authier

« Des communautés du pays ont littéralement transformé leurs économies grâce au tourisme. Nous voulons aider les communautés autochtones de tout le pays à s’appuyer sur leurs riches traditions pour faire croître leur secteur touristique et créer de bons emplois », poursuit-elle.

Mme Joly remarque que le Canada, qui était autrefois l’une des 10 meilleures destinations voyages au monde, occupe maintenant la 18e position dans les classements mondiaux.

Aide aux entreprises

L'Association touristique autochtone du Canada sera bénéficiaire de ces fonds, qui seront répartis au cours des deux prochaines années.

Keith Henry est le président-directeur général de l’Association. « Ce financement aidera les exploitants autochtones du secteur touristique à se préparer pour pouvoir accueillir un nombre accru de touristes du Canada et de l’étranger. Nous sommes enchantés à la perspective de pouvoir offrir à tous une variété de produits et d’expériences authentiques », lance-t-il

L'Association veut utiliser cette somme pour créer une plateforme Internet nommée Destination Indigenous, qui permettrait d'acheter des forfaits d'expérience autochtone. Elle veut aussi apporter son appui aux entreprises du secteur et organiser une compétition culinaire.

Bon pour les francophones

Selon Roselle Turenne, professeure en gestion du tourisme à l'Université de Saint-Boniface, c'est une bonne nouvelle, et les francophones pourront aussi en profiter.

« On a quand même une certaine population métisse francophone ici qui commence à s’afficher et qu’on ne voyait peut-être pas dans les dernières années, donc je pense qu’il y vraiment une occasion là de s’afficher avec une fierté métisse, et la création de nouveau produits autour de ça », dit-elle.

Mme Turenne rappelle que l'industrie touristique a un aussi gros poids économique que l'industrie du blé au Manitoba.

Avec les informations de Rémi Authier

Manitoba

Politique fédérale