•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les yeux d’un pilote de WestJet touchés par un laser entre T.-N.-L. et la Floride

Cette photo présente la vue à l'intérieur du poste de pilotage lorsqu'un laser est pointé dans sa direction.

Cette photo présente la vue à l'intérieur du poste de pilotage lorsqu'un laser est pointé dans sa direction.

Photo : Transports Canada

Radio-Canada

Un pilote de WestJet qui volait depuis Terre-Neuve-et-Labrador a été victime d'un laser de couleur verte à une quarantaine de kilomètres de l'aéroport international d'Orlando, en Floride, confirme la Federal Aviation Administration.

La porte-parole de l'Agence américaine d'aviation civile (FAA), Kathleen Bergen, indique dans un courriel que l’avion de WestJet se trouvait à environ 40 kilomètres de l’aéroport lorsque le laser a atteint le pilote. L’avion a atterri en toute sécurité un peu plus tard et le pilote a été mis en congé médical.

WestJet précise dans un communiqué que l’incident s’est déroulé samedi. Peu de détails ont été révélés depuis l’incident pour des raisons de protection de la vie privée.

Tout pilote atteint d’un laser doit avoir une évaluation ophtalmologique pour des raisons de sécurité et de santé, affirme la porte-parole du transporteur aérien, Morgan Bell.

Mme Bell qualifie les incidents avec des lasers de « préoccupation sérieuse » pour l’équipage et la sécurité de l’appareil. De tels incidents sont signalés aux autorités locales pour qu’une enquête soit menée.

Un pilote aveuglé par un pointeur au laser.

Un pilote aveuglé par un pointeur au laser

Photo : FAA

Les pilotes sont extrêmement concentrés pendant toutes les phases du vol, mais surtout lors du décollage et de l’atterrissage, les moments où la plupart des incidents impliquant des lasers ont lieu, ajoute la porte-parole de WestJet.

Quand une lumière entre dans le poste de pilotage, les pilotes sont entraînés pour regarder ailleurs et demeurer concentrés, mais ils doivent aussi demeurer vigilants à l’approche du tarmac, poursuit-elle.

La FAA enquête sur l’incident de samedi. L’agence indique avoir avisé le bureau du shérif du comté de Volusia. Un adjoint a été envoyé à une adresse identifiée comme étant la source possible du laser, dans le centre de la Floride.

Le bureau du shérif affirme que personne n’avait eu connaissance de l’usage d’un laser à l’adresse en question.

Les contrevenants risquent la prison

Le gouvernement canadien a annoncé l’an dernier des mesures plus sévères pour bannir les lasers à haute puissance autour des aéroports des trois plus grandes villes au pays.

Les mesures interdisent la possession d’un laser portatif de plus d’un milliwatt, fonctionnant avec des batteries, à l’extérieur d’une résidence privée sans motif légitime, comme le travail ou l’enseignement.

Les règles s’appliquent au Grand Montréal, à Toronto et à Vancouver, ainsi que dans un périmètre de 10 kilomètres entourant tout aéroport ou héliport canadien.

Image d'un pointeur laser en forme de stylo dans la paume d'une main.

Un pointeur laser comme celui-ci peut aveugler et blesser des pilotes.

Photo : Federal Aviation Administration

Une personne reconnue coupable d’avoir volontairement visé un avion risque une amende de 100 000 $, 5 ans de prison, ou une combinaison des deux. Le gouvernement admet toutefois qu’il est difficile de poursuivre les contrevenants compte tenu de la difficulté de les repérer sur le fait.

Les nouveaux règlements permettent aussi aux enquêteurs de remettre une amende pouvant atteindre 5000 $ à quiconque possède un laser portable, sans motif valable, dans une zone où son usage est interdit. Les entreprises sont passibles d’amendes allant jusqu’à 25 000 $ dans de telles circonstances.

Transports Canada a recensé 379 incidents avec des lasers pointés en direction d’avions en 2017, pour la plupart au Québec et en Ontario.

Avec les informations de CBC et de La Presse canadienne

Terre-Neuve-et-Labrador

Industrie aéronautique