•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un résident de Terrebonne coupable d'incitation à la haine sur les réseaux sociaux

Gros plan sur le visage de Pierre Dion.

Pierre Dion, 49 ans, a publié deux vidéos de lui-même, dont une deux ans jour pour jour après l’attentat de Québec.

Photo : Tirée de la vidéo de Pierre Dion sur You Tube

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un résident de Terrebonne a été reconnu coupable mercredi d'incitation à la haine dans une vidéo sur les réseaux sociaux publiée deux ans jour pour jour après la fusillade de la mosquée de Québec.

Pierre Dion, 49 ans, a publié deux vidéos de lui-même sur Facebook, l’une le 28 janvier 2019 et l’autre le lendemain, deux ans jour pour jour après qu'Alexandre Bissonnette eut ouvert le feu au Centre culturel islamique de Québec, tuant six personnes et en blessant gravement plusieurs autres.

M. Dion y faisait notamment l'éloge du tueur.

Il a été arrêté deux jours plus tard à son domicile de Terrebonne, au nord de Montréal.

Le juge Gilles Garneau, de la Cour du Québec, a statué que les propos de Pierre Dion étaient « remplis de préjugés », notamment lorsqu’il a invité les Canadiens à « sortir les musulmans du pays ». Pour le juge, il ne fait pas de doute que cette déclaration incite à la haine.

« Le juge Garneau a conclu que les musulmans étaient le groupe identifiable visé par les propos de M. Dion. »

— Une citation de  Karine Lagacé-Paquette, procureure aux poursuites criminelles et pénales

Pierre Dion risque une peine de six mois d’emprisonnement.

L'accusation tente d’obtenir des travaux d'intérêt général pour le punir, alors que la défense demande 18 mois de probation, une interdiction de faire référence aux musulmans sur les réseaux sociaux et un don de 1500 $ à une association musulmane.

La décision du juge sera rendue le 11 juin.

Avec les informations de Karine Bastien

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.