•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Grand Sudbury désigné communauté francophone accueillante

Le centre-ville du Grand Sudbury.
Le centre-ville du Grand Sudbury Photo: Radio-Canada / Yvon Thériault
Radio-Canada

Le Grand Sudbury est l’une des 14 municipalités choisies par le ministère de l’Immigration, des Réfugiées et de la Citoyenneté qui se partageront 12,6 millions de dollars sur 3 ans pour aider les nouveaux arrivants à s’installer dans les communautés francophones en milieu minoritaire.

Selon ce projet pilote, plus de 3 millions de dollars seront alloués à des projets qui faciliteront l’arrivée et la rétention des immigrants francophones à Sudbury.

Plusieurs organismes œuvrent déjà en ce sens, mais il reste beaucoup de travail à accomplir, selon certains membres de la communauté immigrante.

Béatrice Mbuyé Bilema, coprésidente d’une association congolaise, affirme que les services aux nouveaux arrivants doivent être améliorés, notamment pour les aider à accéder au marché du travail.

Une femme dans une salle d'un hôtel de ville.Béatrice Mbuyé Bilema a d’abord dû s’installer à Espanola, à environ une heure de Sudbury, avant de finalement décrocher un emploi. Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

La plupart des gens qui sont là n’ont pas de travail! Parfois parce qu’ils ne parlent pas anglais. Les personnes, pour t’employer ici, il faut que tu aies des contacts. Si tu n’as pas de contacts, personne ne te connaît.

Béatrice Mbuyé Bilema, une Sudburoise d’origine congolaise

Pour combler ces failles, le gouvernement financera des projets émanant directement de la communauté francophone de Sudbury, explique Moïse Zahoui, agent d’appui de projet au Réseau de soutien à l’immigration francophone du Nord de l’Ontario.

Portrait d'un homme dans une salle remplie de gens.Moïse Zahoui, agent d'appui pour le Réseau de soutien à l'immigration francophone du Nord de l'Ontario Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Est-ce qu’au chapitre de l’intégration sociale, on rencontre des difficultés? Si oui, quel sera le partenaire qui nous proposera la solution? Donc, c’est en fonction de ces différentes caractéristiques... mais on veut quand même des projets assez réalistes!

Moïse Zahoui, agent d’appui de projet au Réseau de soutien à l’immigration francophone du Nord de l’Ontario

L’initiative des communautés accueillante est née d’une collaboration entre des partenaires fédéraux, provinciaux et communautaires.

La Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada embauchera d’ailleurs un agent pour appuyer les communautés choisies.

Sudbury est un partenaire de choix dans notre stratégie visant à accueillir de plus en plus de nouveaux arrivants francophones dans le Nord de l’Ontario, a déclaré le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin.

En 2017, l’AFO avait suggéré, dans son livre blanc sur l’immigration, que le ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté rétablisse et finance adéquatement l’initiative de développement de collectivités accueillantes.

De son côté, le maire du Grand Sudbury s’est dit fier que la ville ait été sélectionnée, notant que le drapeau franco-ontarien y a été créé, preuve d’une communauté francophone vigoureuse et dynamique.

Avec les informations de Jean-Loup Doudard

Nord de l'Ontario

Immigration