•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cruauté animale : environ 200 animaux du Zoo de Saint-Édouard à déménager

Intervention du SPCA pour s’occuper des animaux au zoo de  Saint-Edouard-de-Maskinongé. Plusieurs animaux sont toujours sur place.
La SPCA et la Humane Society International se sont rendues au Zoo de Saint-Édouard, en Mauricie. Photo: Radio-Canada / Ivanoh Demers
Radio-Canada

Au lendemain de l'arrestation du propriétaire du Zoo de Saint-Édouard, en Mauricie, une vingtaine d'employés de la SPCA et de la Humane Society International (HSI) sont sur place, pour recueillir des preuves et planifier le déménagement des animaux.

Le propriétaire du Zoo de Saint-Édouard, Normand Trahan, a été arrêté mardi et il fait face à des accusations criminelles de cruauté et de négligence envers les animaux.

Mercredi, des agents et enquêteurs de la SPCA Montréal et de la HSI s’affairaient toujours à exécuter le mandat. Ils font l’inventaire des bêtes, saisissent certains animaux et d'autres preuves.

Bâtiment briséUn des bâtiments du Zoo de Saint-Édouard, à Saint-Édouard-de-Maskinongé Photo : Radio-Canada

Selon les plus récentes estimations, il y aurait environ 200 bêtes sur le terrain du zoo, situé à Saint-Édouard-de-Maskinongé.

Leur transport vers d’autres lieux pourrait commencer dès jeudi, indique la SPCA.

Une bête du zoo de St-ÉdouardUne bête du zoo de Saint-Édouard Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Où iront les animaux?

Le Zoo de Granby pourrait accueillir certains animaux du Zoo de Saint-Édouard. La SCPA et la HSI ont déjà contacté le Zoo de Granby, vu son expertise.

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien se dit prêt à accueillir des animaux de la boréalie, au besoin.

Agents qui sont sur le siteUne vingtaine de personnes de la SPCA Montréal et de la Humane Society International étaitent toujours sur le site, mercredi. Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Une autre option pourrait être envisagée. Deux jeunes, qui étaient en pourparlers pour acheter le Zoo de Saint-Édouard depuis l'été 2017, ont été ébranlés par cette histoire. Ils seraient prêts à prendre la relève, à condition que des animaux restent sur le site.

Si les conditions le permettent et qu’une entente peut être faire pour garder les animaux et les développer dans un contexte différent, c’est certain que les portes restent ouvertes, affirme Philippe Éthier.

C’est assez difficile moralement, les images étaient vraiment troublantes et je trouve ça tellement triste, ajoute Alessandra Magini.

Alessandra Magnini et Philippe Ethier se sont déplacés sur le site du zoo mercredi et ont échangé avec des représentants de la SPCA.

Le processus de vente entre eux et Normand Trahan est suspendu depuis plusieurs mois pour différentes raisons.

Les deux devant les agents sur le siteAlessandra Magini et Philippe Éthier seraient prêts à prendre la relève au Zoo de Saint-Édouard. Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Onde de choc après l'arrestation du propriétaire du zoo

La directrice de la conservation et de l’éducation, Christine Gagnon, craint que cette nouvelle porte ombrage à l'industrie du zoo.

Parfois les gens font des amalgames, on va facilement dire : ”les zoos sont comme ça”, donc ça rejaillit sur tout le travail que nous on fait en tant qu’institution accréditée en terme de soins aux animaux, de bien-être, de sécurité, déplore-t-elle.

Pancarte du camping en avant-plan et pancarte du zoo plus loinLe camping du Zoo de Saint-Édouard, qui n'est pas associé avec le zoo, craint de subir les contrecoups de cette affaire. Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Le propriétaire du camping situé juste à côté du zoo, et qui porte le même nom, a été surpris par l’arrestation de son voisin.

Léo Beaudin raconte qu'il a vu des agents de la Sûreté du Québec (SQ) et de la SPCA venir visiter les lieux au cours des derniers mois, mais jamais il n’aurait pensé que ces visitent mèneraient à l’arrestation de Normand Trahan.

M. Beaudin ne sait pas exactement combien de gens viennent à son camping spécifiquementpour visiter les animaux, mais il sait que cette affaire aura des répercussions sur son chiffre d’affaires.

Dès mardi après-midi, des clients appelaient pour annuler leur réservation.

C’est sûr qu’il y a un impact, on va laisser tomber la poussière, relate-t-il.

Léo Beaudin devant l'affiche de son campingLe propriétaire du camping du Zoo de Saint-Édouard, Léo Beaudin, craint que l'arrestation du propriétaire du zoo ait un impact sur son entreprise. Photo : Radio-Canada

Le propriétaire du camping du Zoo Saint-Édouard songe à faire une sortie publique pour préciser que son entreprise est totalement dissociée du zoo. Ils sont deux propriétaires de deux attractions différentes.

Avec les informations de Marie-Pier Bouchard

Mauricie et Centre du Québec

Cruauté animale