•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le danseur de renom William Tessier-Legault enseignera à Drummondville

William Tessier-Legault dans une salle de classe avec deux ballerines.
Le danseur de ballet de niveau international, William Tessier-Legault, est le nouvel enseignant de l'Académie de ballet de Drummondville. Photo: Radio-Canada / Émilie Richard
Radio-Canada

Le danseur de ballet de niveau international, William Tessier-Legault, enseignera à l'Académie de ballet de Drummondville. Un camp de danse classique sera d'ailleurs offert gratuitement aux garçons cet été.

Agé d’à peine 21 ans, William Tessier-Legault possède une feuille de route impressionnante. À l’âge de dix ans, il se rend à Toronto pour joindre l’école nationale de ballet du Canada. Il y passera sept ans. Puis, il s’est joint, pendant deux ans, à la compagnie Semperoper, en Allemagne. Le ballet en Allemagne, c’est comme le hockey au Québec souligne avec le sourire le danseur.

Après avoir subi les nombreux stress physiques et psychologiques, le jeune homme a eu envie de revenir au Québec pour se recentrer et s’enraciner dans la culture de la danse au Québec.

Son objectif est désormais de faire connaître le ballet aux jeunes garçons et de leur rendre accessible la danse.

Chez les garçons, c’est [la culture de la danse] vraiment sous-développé. Je pense que d’être un enseignant garçon ça va dire aux garçons que c’est correct de danser[...] Il y a tellement à faire pour un garçon en ballet.

William Tessier-Legault, professeur de danse

À la suite de nombreuses recherches, son choix s’est arrêté sur l’Académie de ballet de Drummondville, l’une des plus vieilles écoles de ballet au Québec. L’authenticité de l’école l’a charmé et cette dernière souhaitait développer une classe de garçons.

William Tessier-Legault enseigne à deux fillettes à la barre.William Tessier-Legault enseignera le ballet et la danse contemporaine à l'Académie de ballet de Drummondville. Photo : Radio-Canada / Émilie Richard

D’ailleurs, les garçons âgés de 9 à 14 ans, qui veulent découvrir la danse classique pourront suivre gratuitement six semaines de cours donnés par William Tessier-Legault.

Christiane Proulx, directrice générale de l’Académie de ballet de Drummondville, croit que toute sa formation et son expérience sauront faire de William Tessier-Legault un excellent conseiller autant auprès des danseurs qu’auprès de l’école. Selon elle, le fait d’avoir un professeur de si haut niveau permettra d’amener les élèves à atteindre un plus haut calibre.

C’est vraiment un grand honneur de l’avoir parmi nous. Depuis longtemps on cherchait quelqu’un de grand calibre [pour enseigner]

Christiane Proulx, directrice générale de l’Académie de ballet de Drummondville

William Tessier-Legault enseignera le ballet classique et la danse contemporaine. Des cours pour athlètes provenant d’autres sports, comme des nageurs et des gymnastes, sont aussi au programme.

Estrie

Danse