•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une zone de pêche fermée pour protéger les baleines noires

Deux baleines noires dans l'eau
Deux baleines noires dans l'eau Photo: NOAA
Anaïs Brasier

Le ministère des Pêches et des Océans (MPO) annonce la fermeture temporaire d'une zone de pêches en raison de la présence de baleines noires de l'Atlantique Nord. La fermeture touche notamment les pêcheurs de la Péninsule acadienne. Mais la situation est loin d'être dramatique pour les pêcheurs, qui connaissent une excellente saison à ce jour.

En raison du protocole dynamique près du Nouveau-Brunswick et du Québec, les quadrilatères suivants seront fermés à partir du 24 mai 2019 à 17 h, heure avancée de l’Atlantique (HAA) :

  • quadrilatères entiers suivants : GY44, GY45, GY46, GY47; et
  • partie des quadrilatères : GW46, GX46 et GX47.

Environ 8000 kilomètres carrés sont ainsi temporairement fermés.

Une carte du MPO avec les zones fermées. Agrandir l’imageLes zones en rouge sont celles sujettes à la fermeture. Les zones où il y a un point bleu sont celles où une baleine noire a été aperçue. Photo : Ministère des Pêches et des Océans Canada

Une fermeture décevante, mais pas dramatique

Joël Gionet, pêcheur et président de l'Association des crabiers acadiens, a pu répondre aux questions de Radio-Canada par téléphone alors qu'il était en mer. Selon lui, la fermeture est décevante, mais loin d'être dramatique.

Les baleines sont un peu plus tôt cette année et pas au même endroit, dit-il. On se retrouve avec des fermetures assez importantes, surtout dans le nord du golfe. Plusieurs pêcheurs devront sortir leurs casiers d’ici vendredi midi et malheureusement ce sont des endroits où les prises étaient bonnes.

C’est toujours malheureux de devoir retirer les casiers lorsque la pêche est bonne.

Joël Gionnet, président de l'Association des crabiers acadiens
Joël Gionet, debout devant son bateau, regarde vers le large.Joël Gionet, président de l'Association des crabiers acadiens Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Mais justement, la saison de pêche de crabe des neiges se passe tellement bien dans la Péninsule acadienne que Joël Gionet n'est pas trop inquiet.

On a connu un début de saison formidable, les prises étaient excellentes, explique-t-il. La plupart des individus ont près de 50 % de leurs prises et peut-être plus pour certains. Donc ce n’est pas du tout la même situation que l’an passé. L’an passé, on a dû travailler avec la moitié du golfe fermée dès le début et les pêcheurs se sont retrouvés à pêcher au même endroit toute la saison.

Une zone statique réduite qui fait le bonheur des pêcheurs

Cette année, le MPO a réduit la zone statique de 63 % et a décidé de privilégier les fermetures temporaires.

On est capables de mieux gérer les espaces parce qu’on assure qu’on ferme les zones où il y a des baleines, explique Jean Lanteigne, de la Fédération régionale acadienne des pêcheurs professionnels (FRAPP). Ça devient intéressant comme modèle, ça répond à ce qu’on a demandé. 

C’est compliqué pour les pêcheurs parce qu’ils doivent déménager leurs casiers, mais au moins on permet une pêche tout en respectant la présence des baleines.

Jean Lanteigne, FRAPP
Le pêcheur Jean Lanteigne devant un port de bateaux.Jean Lanteigne de la Fédération régionale acadienne des pêcheurs professionnels Photo : Radio-Canada / Héloise Bargain

Pour Joël Gionet, c'est une petite victoire pour les pêcheurs qui, espère-t-il, mènera peut-être à l'élimination complète de la zone statique l'an prochain.

Il reste encore une petite zone statique, mais on est rendu le 22 mai et aucune baleine n’a été vue dans cette zone statique. Toutes les baleines qu’on a vues sont assez loin de cette zone. Donc peut-être que ça va éclairer une lumière pour qu’il n’y ait pas du tout de zone statique l'an prochain.

Les mesures qu’on met en place sont faites pour protéger les baleines, mais aussi pour que les pêcheurs puissent pêcher, explique quant à lui le député fédéral Serge Cormier, qui se réjouit aussi des résultats de la pêche et des mesures de protection cette année. C’est pour ça qu’on a réduit la zone statique de 63 %.

Serge Cormier, député fédéral d'Acadie Bathurst, en entrevue dans les studios de Radio-Canada. Serge Cormier, député fédéral d'Acadie-Bathurst. Photo : Radio-Canada

Les quadrilatères suivants sont fermés depuis le 21 mai à 17 h, comme cela a déjà été annoncé :

  • quadrilatères entiers suivants : GV37, GV38, GW36, GW38; et
  • partie des quadrilatères GV36, GU36, GU37 et GU38.

Le MPO avise également que les quadrilatères suivants demeurent fermés : GU42, GU43, GU44, GV42, GV43, GV44, GV45, GW42, GW43, GW44, GW45, GX43, GX44, GX45.

Les fermetures seront en vigueur pour toutes les pêches suivantes pour lesquelles les saisons de pêche sont présentement ouvertes : crabe des neiges, crabe hyas, crabe commun, homard, buccin, flétan du Groenland (engin fixe) et la plie rouge (engin fixe). Les fermetures s’appliquent aussi pour la pêche au flétan de l'Atlantique (engin fixe), au maquereau (filet maillant) et au hareng (filet maillant) lorsque les engins de pêche sont laissés sans surveillance.

Le MPO fournit un préavis de fermeture de pêche de 96 heures et allonge le délai de fermeture de 48 heures en raison des vents forts prévus. Tous les engins de pêche doivent être enlevés des zones avant la date et l’heure de la fermeture.

Avec les informations de Catherine Allard et René Landry

Nouveau-Brunswick

Industrie des pêches