•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier ministre Legault rencontre le PDG d'Alcoa

Deux hommes et deux femmes sont assis autour d'une table.

Le premier ministre du Québec François Legault a rencontré le PDG d'Alcoa, Roy C. Harvey, à Washington.

Photo : @francoislegault / Twitter / Émilie Nadeau

Radio-Canada

De passage à Washington à l'occasion d'une mission économique, le premier ministre du Québec, François Legault, a rencontré le PDG d'Alcoa.

L’entreprise américaine possède trois usines au Québec, dont l’Aluminerie de Bécancour inc. (ABI), où les employés sont en lock-out depuis maintenant 16 mois.

La première chose que je veux dire [à Alcoa], c’est que je veux que la prochaine usine, le prochain projet d’Alcoa se fasse au Québec, a déclaré François Legault quelques heures avant sa rencontre avec Roy C. Harvey.

Le premier ministre a aussi dit vouloir aborder le dossier du lock-out à l’ABI avec le PDG d’Alcoa, qui détient 75 % des parts de l’aluminerie.On va voir avec le PDG d’Alcoa ce qu’on est capables de faire pour accélérer le règlement du dossier, avait-il dit.

À la sortie de sa rencontre avec Roy Harvey, François Legault a écrit sur les réseaux sociaux qu'ils ont discuté de projets d’avenir au Québec, sans donner plus de détails.

Qu'il courtise Alcoa pour investir au Québec, c'est bien, mais on aimerait qu'il mette de la pression sur l'employeur, a déclaré le président de la section locale 9700 du Syndicat des métallos, Clément Masse.

Pour écouter l'entrevue du président de la section locale 9700 du Syndicat des métallos, Clément Masse, à l'émission 360 PM, cliquez ici.

Mercredi, François Legault a à nouveau critiqué le Syndicat des métallos, qu’il qualifie de « déraisonnable » dans ses négociations avec la direction de l'ABI.

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale