•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 200 000 $ pour la fromagerie du Pied-De-Vent et la ferme Pointe-Basse

La ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Les Îles, Diane Lebouthillier, venue annoncer les subventions fédérales

La ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Les Îles, Diane Lebouthillier, venue annoncer les subventions fédérales

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Radio-Canada

Ottawa remet plus de 204 000 $ à deux entreprises de production laitière de Havre-aux-Maisons, aux Îles-de-la-Madeleine. Environ les trois quarts de ce montant, soit 171 000 $, reviennent à la fromagerie du Pied-De-vent.

L’argent permettra d’acheter de l’équipement de fabrication et de production. Une part de ce montant (86 282 $) provient du ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et l'autre (84 951 $) provient de la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat. La fromagerie est dirigée par Renée Landry.

Fromages en maturation sur des tablettes.

Fromagerie du Pied-De-Vent, aux îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Venue annoncer les investissements, la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, a présenté Mme Landry comme un modèle pour les Madeliniennes. C'est une femme avec de la vision qui a travaillé ces dernières années à motiver son équipe, a-t-elle commenté.

Les copropriétaires de la fromagerie du Pied-De-Vent, Jean-Philippe Arseneau, Dominique Arseneau et Renée Landry en compagnie de la ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier

Les copropriétaires de la fromagerie du Pied-De-Vent, Jean-Philippe Arseneau, Dominique Arseneau et Renée Landry en compagnie de la ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Renée Landry a mentionné que cet argent allait permettre, entre autres, au personnel de travailler « plus à l'aise ». Elle a aussi précisé que l'objectif de l'entreprise était d'augmenter la production de 15 % d'ici 2023.

Avec les différents accords de libre échange, notamment avec l'Europe, la fromagerie prend des mesures pour affronter la concurrence de fromages étrangers produits à moindre coût, grâce à des subventions. On participe plusieurs activités, on se fait connaître, dit Mme Landry. On mise sur l'appellation de la vache de race canadienne pour nous démarquer.

Quant à la subvention relative à l'entrepreneurait féminin, Renée Landry s'est dite très fière de l'avoir obtenue, compte tenu qu'elle se mesurait à 3000 autres aspirantes de partout au Canada.

Sony Cormier, directeur général de la chambre de commerce des Îles-de-la-Madeleine

Sony Cormier, directeur général de la chambre de commerce des Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Présent à la conférence de presse, le directeur général de la Chambre de commerce des Îles, Sony Cormier, en a profité pour préciser qu’environ 40 % des membres de cet organisme sont des entreprises ou des organisations entièrement ou significativement dirigées par des femmes.

Il a ajouté que près de 60 % des entreprises lauréats ou finalistes du dernier concours des Éloizes sont détenues (entièrement ou significativement) par des femmes.

Le copropriétaire de la fromagerie du Pied-de-De-Vent, Dominique Arseneau

Le copropriétaire de la fromagerie du Pied-de-De-Vent, Dominique Arseneau

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

La balance des subventions, soit un peu plus de 33 000 $, est remise à la ferme Pointe-Basse, qui appartient à la fromagerie du Pied-De-Vent. L'argent permettra d’acheter de l’équipement qui offrira un meilleur confort aux animaux de production laitière.

Des tapis, seront notamment installés pour que les vaches puissent s'y coucher plutôt que directement sur le ciment. Si la vache est plus confortable, elle va produire davantage, a fait valoir le copropriétaire, Dominique Arseneau.

La fromagerie du Pied-De-Vent donne du travail à 30 personnes. La ferme exploite un troupeau comptant 125 vaches, dont 60 sont en production.

Avec les informations de Philippe Grenier

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Économie