•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lac-Mégantic veut attirer des promoteurs au centre-ville

Vue aérienne du centre-ville de Lac-Mégantic

Le centre-ville de Lac-Mégantic n'a toujours pas été reconstruit.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Lac-Mégantic propose des incitatifs attrayants pour les promoteurs, finançant jusqu'à 12 % de la valeur foncière du projet, pour que la reconstruction du centre-ville se fasse plus rapidement.

La mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, a remarqué un ralentissement de démarrage des projets proposés au centre-ville. Les investisseurs sont là, mais ils ont certains défis, entre autres financiers [...] C’est pour ça qu’on arrive avec des incitatifs pour pouvoir être le levier nécessaire pour que les promoteurs privés puissent démarrer leur projet, dit-elle. Un montant d’un million de dollars a été puisé à même le 9,8 millions de dollars obtenu du recours collectif à la suite de la tragédie ferroviaire pour financer cette mesure.

Lors de la tragédie de Lac-Mégantic, 110 établissements et commerces et une centaine de logements ont été détruits au centre-ville. Puisque des années ont été nécessaires pour la décontamination du secteur, la majorité des nouvelles constructions se sont faites au pourtour du site contaminé. La Municipalité désire maintenant créer une nouvelle vocation au centre-ville.

La situation géographique de Lac-Mégantic amène son lot de défis pour les promoteurs, dont le coût des matériaux et les coûts de transport. La valeur foncière est souvent plus basse qu’ailleurs au Québec. Les entreprises doivent tenir compte de l’éloignement géographique des grands centres tandis que les promoteurs immobiliers doivent prendre en considération les revenus moyens moins élevés des familles de la région. Des défis qui, selon la mairesse, sont propres non seulement à Lac-Mégantic, mais à toutes les petites municipalités du Québec.

À Lac-Mégantic, il y a des besoins et il fallait s’assurer d’être proactif.

Julie Morin, mairesse

Pour pallier ces défis, la Ville a mis en place une panoplie de mesures. En plus de ce financement de 12 % de la valeur foncière du projet, un crédit de taxes municipal de cinq ans est déjà prévu pour les bâtiments LEED ou Novoclimat. Un montant de 30 000 $ est aussi remis à tous les nouveaux projets. Pour ce qui est des grands projets d’une valeur de plus 4 millions ou des projets communautaires, la Ville donnait 75 % de la valeur du terrain.

À cela s’ajoutent des fonds des deux paliers de gouvernements.

La mairesse espère que toutes ces mesures permettront d'attirer plus de promoteurs à Lac-Mégantic.

Estrie

Affaires municipales