•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford hué à un congrès sur la haute technologie

Photo d'un homme en complet qui tient les mains levées dans les airs alors qu'il parle.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, au congrès Collision, mardi

Photo : YouTube/Collision

Radio-Canada

Le premier ministre ontarien Doug Ford a été accueilli par des huées, mardi, lors d'un discours au congrès en haute technologie Collision à Toronto.

M. Ford a affirmé durant son allocution que l'Ontario était prêt à appuyer pleinement le secteur des technologies, incitant les entrepreneurs réunis dans la salle à investir dans la province.

Toutefois, le même jour, l'industrie apprenait que la province avait sabré 24 millions de dollars d'un fonds de recherche sur l'intelligence artificielle.

Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement avait par ailleurs coupé les vivres à un centre de recherche sur les cellules souches.

Nous devons trouver de petites économies un peu partout, a expliqué M. Ford, citant le déficit provincial de 11,7 milliards de dollars.

Pour le chercheur Daniel Munro, de l'Institut Munk School of Global Affairs and Public Policy, le gouvernement Ford envoie des messages contradictoires à l'industrie.

D'une part, ils disent qu'ils sont ouverts aux affaires et qu'ils cherchent à trouver des façons de faciliter l'innovation et d'aider les compagnies à créer des emplois, dit-il. D'autre part, certains programmes très intéressants subissent des compressions.

Pour sa part, le président de l'Institut Vecteur, Garth Gibson, affirme que l'organisation a toujours une relation de travail solide et productive avec la province.

L'Ontario est sans équivoque une plaque tournante mondiale en matière de professionnels et de compagnies oeuvrant dans le secteur de l'intelligence artificielle, affirme-t-il. L'Institut Vecteur va continuer à collaborer avec la province pour maintenir l'Ontario en position de tête.

La députée néo-démocrate Catherine Fife affirme, elle, que le gouvernement adopte une vision à court terme en sabrant le financement en matière d'intelligence artificielle. « Plutôt que de préparer notre province pour l'économie de l'avenir, Ford et ses conservateurs font faire à l'Ontario un retour en arrière en éliminant des ressources qui appuient l'innovation et la création d'emplois », dit-elle.

Avec les informations de CBC News, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique