•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un vélo « fantôme » à la mémoire du cycliste tué et une manifestation sur l’avenue Laurier à Ottawa

Un vélo fantôme devant l'hôtel de ville d'Ottawa.

Un vélo fantôme, en mémoire du cycliste décédé le 16 mai sur l’avenue Laurier, a été installé devant l'hôtel de ville d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / David Richard

Radio-Canada

Un vélo peint en blanc a été installé devant l'hôtel de ville d'Ottawa afin d'honorer la mémoire du cycliste tué dans l'accident survenu la semaine dernière sur l'avenue Laurier.

Le Service de police d'Ottawa (SPO) est toujours à la recherche du conducteur qui a pris la fuite, le 16 mai, après avoir happé mortellement un cycliste au centre-ville d'Ottawa pendant l'heure de pointe.

La collision s’est produite vers 7 h 20 sur l’avenue Laurier en direction ouest, à l’est de la rue Elgin, tout près de l'hôtel de ville d'Ottawa.

Un rassemblement a eu lieu mercredi matin à l'intersection des rues Laurier et Nicholas. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté devant l'hôtel de ville où a été installé le vélo « fantôme ».

Une pancarte avec l'inscription chemin de Montréal de l'est en ouest aux cyclistes.

Cette manifestante interpelle le conseiller d'Ottawa-Vanier, Mathieu Fleury.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Les manifestants font pression pour que les cyclistes et les automobilistes soient mieux séparés sur la route.

Des centaines de manifestants devant l'hôtel de ville d'ottawa.

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté devant l'hôtel de ville d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Poudrier

Circuler en toute sécurité

Le président d'Action vélo Outaouais, Daniel Varin, fait partie des gens qui exigent des actions concrètes pour améliorer la sécurité des cyclistes.

Cette manifestation-là, c’est pour que les Municipalités implantent une vision zéro, pour que ça arrête. Ça suffit des aménagements qui ne sont pas assez sécuritaires, il faut le souligner encore une fois, soutient M. Varin.

De la peinture verte ça ne suffit pas pour nous protéger.

Daniel Varin, président d'Action vélo Outaouais

Daniel Varin est d’avis qu’il y a des solutions et que les villes doivent arrêter de penser seulement en fonction de la fluidité du transport en automobile.

Vision Zéro

Un vélo dessiné à la craie.

Partant du principe que personne ne devrait être tué ou gravement blessé en se déplaçant dans les rues, Vision Zéro suggère d’agir sur l’ensemble des composantes du système de circulation.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

De son côté, Florence Lehmann, de Citizens for Safe Cycling (Bike Ottawa), souhaite que le principe Vision Zéro soit compris de tous.

L’approche Vision Zéro suggère que personne ne devrait être tué ou gravement blessé en se déplaçant dans les rues, en agissant sur l’ensemble des composantes du système de circulation routière pour garantir la sécurité de tous les usagers de la route : piétons, cyclistes, conducteurs et passagers de tous les âges et de toutes les conditions.

Florence Lehmann.

Florence Lehmann, de Citizens for Safe Cycling (Bike Ottawa).

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Poudrier

Vision Zéro appelle donc une intervention multidisciplinaire et un partage des responsabilités.

Le mieux c’est encore que les cyclistes soient séparés des automobilistes, ça fait partie de la Vision Zéro. Cette vision part du principe que nous devrions tous circuler en sécurité, explique Mme Lehmann.

Le conseiller du quartier Kitchissippi, Jeff Leiper croit lui aussi que le secteur est problématique et que la sécurité doit être améliorée.

Trop de cyclistes sont morts sur nos rues, nous avons besoin d’un réseau complet de routes dédiées pour les cyclistes, a-t-il dit.

Le conseiller Leiper souhaite que plus d’argent soit investi dans les infrastructures cyclables d’Ottawa.

Avec les informations de Jean-François Poudrier

Ottawa-Gatineau

Prévention et sécurité